Enseignement supérieur : l'ANAQ publie les résultats provisoires des évaluations 2020-2021

Guinée
Pr. Kabiné Oularé Secrétaire Exécutif de l'Autorité Nationale d'Assurance Qualité
Pr. Kabiné Oularé Secrétaire Exécutif de l'Autorité Nationale d'Assurance Qualité

CONAKRY- L'Autorité Nationale d'Assurance Qualité (ANAQ) a rendu public ce samedi 27 novembre, les résultats provisoires des évaluations pour l'accréditation des programmes des institutions d’enseignement supérieur et l'habilitation institutionnelle à délivrer des diplômes. 

Au siège de l'ANAQ où s'est déroulé cet événement, plusieurs responsables d'universités publiques et privées étaient présents. La présentation des résultats provisoires a été suivie d'une série de questions-réponses sur certains aspects liés au déroulement de ces évaluations. 

Au titre de l'évaluation pour l'Accréditation des programmes, il y a en tout 17 Institutions (publiques et privées) d'enseignement supérieur qui ont soumissionné leurs candidatures. 

Sur les 92 candidatures, 5 dossiers ont été refusés. Il en est resté 87 acceptés. Durant le processus d'évaluation, 16 programmes ont fait l'objet d'abandon. Sur les 71 programmes évalués, 22 ont été retenus dans le standard de qualité. Au terme des résultats provisoires, 37 programmes ont été Accrédités dont 16 Accrédités sous réserves et 18 rejetés.

Quant aux résultats provisoires de l'évaluation pour l'habilitation institutionnelle à délivrer des diplômes, 12 Institutions ont postulé des candidatures. Un seul abandon a été enregistré. Ainsi, onze institutions ont été évaluées pour 108 diplômes. Avec un nombre de standards de qualité 33.

Au terme de l'évaluation, neuf (9) Institutions ont provisoirement été habilitées à délivrer leurs diplômes. Ce qui fait en tout 91 diplômes. Par contre, deux institutions n'ont pas réuni les critères pour être déclarées aptes à délivrer des diplômes. 

Pour le Secrétaire Exécutif de l'Autorité Nationale d'Assurance Qualité, ce qu'il faut retenir c'est la participation des universités au processus, bien que le contexte sanitaire ait eu un impact sur le délai de la proclamation des résultats provisoires. 

"Qu'à cela ne tienne, le processus s'est déroulé conformément à notre manuel de procédure d'assurance et qualité. Les résultats auraient pu être meilleurs mais c'est le résultat de notre système d'éducation. Par rapport à ces résultats sur lesquels nous ne pouvons pas donner les pourcentages, nous pouvons dire qu'ils reflètent les programmes de formation. La marge de progression est très importante à mettre en œuvre", a déclaré Pr. Kabiné Oularé.

L’université Général Lansana CONTÉ de Sonfonia a soumissionné deux programmes. Kadiatou Sall, membre de la cellule interne d'assurance qualité de cette institution est revenu sur les résultats. 

"Notre université a soumis deux programmes dont un en Sciences économiques, de gestion et Administration des Affaires et un en Sciences du Langage. Tous les deux ont été accrédités" s’est réjoui Kadiatou Sall, enseignante chercheuse.

Pour l'habilitation institutionnelle à délivrer des diplômes, l'université Victor Hugo a réussi le pari. Le représentant de cette institution s'en réjouit.

"L'habilitation est un processus très long. Être habilité par l'ANAQ signifie que l'université peut délivrer des diplômes qui sont valables. Que ce soit dans les universités publiques ou privées le processus n'est jamais allé au bout. A chaque fois qu'un diplôme est délivré, il y a un élément qui manque, c'est l'habilitation. Et aujourd'hui c'est chose faite pour notre université. Donc pour moi c'est une grande satisfaction pour l'université Victor Hugo », a-t-il dit.

Il faut préciser que les institutions qui ne sont pas satisfaites des résultats provisoires de l’évaluation peuvent faire appel dans les 5 jours qui suivent après cette proclamation. 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com 

Tel: (0022) 655 311 114

Créé le Samedi 27 novembre 2021 à 21:12