Guinée : Doumbouya répond à la Cedeao et tranche sur le sort d’Alpha Condé…

Guinée
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne

CONAKRY-Amené à se prononcer sur l’exigence de la CEDEAO concernant la libération d’Alpha Condé, le colonel Mamadi Doumbouya s’est voulu très clair, ce dimanche 14 novembre 2021. Tout d’abord, le président de la transition assure que l’ancien chef d’Etat se trouve dans de bonnes conditions et qu’il est bénéfice d’un traitement digne dû à son rang. Alors que le débat sur l’inculpation de l’ancien président revient très souvent, le dirigeant du CNRD prévient qu’il ne peut se substituer à la justice. Extrait.

Exigence de la CEDEAO…

Le Pr. Alpha Condé est dans de bonnes conditions, nous lui réservons un traitement digne. Son intégrité physique et morale sont protégées. Nous sommes des africains, nous tenons beaucoup à la dignité de nos pères fondateurs. Le Pr Alpha Condé est dans son pays. Je pense que les problèmes de la Guinée se règlent souvent en Guinée avec les apports de nos partenaires. Les principes de la CEDEAO je les comprends, nous sommes membres fondateurs de cette organisation, nous la respectons. Mais en ce qui concerne le sort du Pr. Alpha Condé, nous sommes des guinéens capables de trouver des compromis, de se comprendre sur l’avenir de notre pays.

De la probable inculpation de l’ancien chef d’Etat

Il faut qu’on soit clair : nous ne pouvons pas vouloir deux choses et leur contraire. Je suis président de la transition, nous avons une ministre chargée de la justice en Guinée. La justice doit avoir tout son rôle à jouer. Qui suis-je pour juger quelqu’un en Guinée ? La justice sera là pour ça. Je pense qu’elle sera transparente, il n’y aura pas l’exécutif derrière elle. C’est l’un de mes premiers mots le 05 septembre : la justice sera la boussole qui guidera tous les guinéens. Je ne peux pas être la boussole. Je pense que le sort de nous tous se trouve dans la main de la justice guinéenne.

Le sort du Pr Alpha Condé, nous avons le devoir de respecter sa dignité en tant qu’ancien chef d’Etat. Nous avons aussi le devoir de le traiter correctement avec des traitements dus à son rang. Sur cette question je suis très clair : je ne suis pas la justice, je ne ferais pas son travail. La justice sera indépendante.

Des barons qui s’invitent dans le débat sur Alpha

Quand on parle des barons des partis politiques en Guinée, nous avons réitéré notre engagement à conduire une transition apaisée. Nous sommes fermes : nous ne laisserons passer aucune attitude de nature à perturber cette atmosphère. Nous pensons que nous nous sommes compris. Je pense qu’aujourd’hui le seul combat qui mérite d’être mené, c’est l’apaisement, l’inclusivité et le bien-être de nos population. Tout ce qui est projet personnel n’a pas sa place en ce moment historique de notre pays.

A suivre…

 

Africaguinee.com

Créé le Dimanche 14 novembre 2021 à 23:42

TAGS