Guinée : Doumbouya sur l’une des traces controversées laissées par Alpha Condé…

Guinée
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne dans les locaux du ministère des affaires étrangères à Koloma
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne dans les locaux du ministère des affaires étrangères à Koloma

CONAKRY- L’arrivée au Pouvoir de Mamadi Doumbouya, par un coup d’Etat le 05 septembre dernier, a suscité un grand engouement mêlé d’espoir, chez l’écrasante majorité des guinéens. Si bon nombre de ses actes ont été vivement appréciés, par contre d’autres suscitent des controverses et rappellent certains mauvais souvenirs du régime défunt. Parmi ces actions controversées, il y a cette « ronde » qu’a effectué dans la journée du jeudi 11 novembre, le président de la transition dans certains départements ministériels.

Cette initiative du président du CNRD rappelle aux guinéens, les dernières heures d’Alpha Condé. L’ancien président guinéen, après l’acquisition au forceps de son troisième controversé, tâché de sang et de larmes, s’était transformé en « inspecteur », « ordonnateur », « exécutant ». En voulant tout faire à la place des autres, il avait fini par instaurer un climat de « peur » et « d’immobilisme » au sein de l’administration. Alpha Condé avait concentré tout entre ses mains et débarquait inopinément comme bon lui semblait dans les différents départements, en proférant des menaces qui n’étaient jamais suivis d’effet. La conséquence, on la connait. Le blocage total de l’administration.

Lire aussi-Guinée: Vers la mise à la retraite de nombreux fonctionnaires...

Si son arrivée aux affaires il y a deux mois a fait renaître l’espoir chez les guinéens, c’est bien parce qu’il a promis de rompre avec les anciennes pratiques. Tels que le populisme, le culte de la personnalité, la corruption, le copinage, entre autres qui ont toujours gangréné l’administration. 

« Ma visite était de savoir si les gens travaillent. C’est pourquoi je suis venu un peu plus tard pour savoir s’il y a des guinéens encore à leur poste », disait hier le président de la transition au ministère de la fonction publique.

Mamadi Doumbouya est-il obligé de faire des descentes inopinées dans les ministères pour un « contrôle de présence » ? NON. Ne peut-il pas déléguer et exiger qu’on lui rende compte ? « SI ». En tout cas, pour maints observateurs il a d’autres chats à fouetter que de s’inscrire dans cette démarche qui rappelle les mauvais souvenirs du régime qu’il a renversé. D’ailleurs certains n’hésitent pas à le taxer, en lui reprochant de faire aujourd’hui du « Alpha Condé sans Alpha Condé ».

‘’C’est du Alpha Condé sans Alpha Condé. Le système continue bien que Alpha Condé soit dégagé », darde dame Doussou Condé, militante du RPG arc-en-ciel, farouche opposante du régime renversé.  Elle alerte sur les risques de « grande déception » qui plane, bien qu’il faille accorder le bénéfice du doute à la junte, qui n’a pas encore fait cent jours à la tête du pays.

A suivre...

 

Focus Africaguinee.com

Créé le Vendredi 12 novembre 2021 à 12:33