Armée : Qui commande le Groupement des Forces Spéciales ?

Guinée
Des membres du Groupement des Forces Spéciales guinéennes
Des membres du Groupement des Forces Spéciales guinéennes

CONAKRY- Mis sur pied en 2018 par l’ex président Alpha Condé pour lutter contre le terrorisme, le Groupement des forces spéciales (GFS) est sous le feu des projecteurs depuis l’avènement du Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD) au pouvoir. Ce Groupement composé de militaires - ultra équipés et entraînés-, a joué un rôle central dans la chute d’Alpha Condé le 05 septembre dernier.

Depuis le coup d’Etat, le commandant de cette unité d’élite de la grande muette trône désormais à la tête du pays, devenant ainsi le commandant en chef des forces armées guinéennes. Colonel Mamadi Doumbouya auteur du coup de force qui a mis un terme aux 11 années de pouvoir d’Alpha Condé, n’a pas encore désigné son successeur. Du moins pour l’instant ou bien de manière officielle et en public.

Lire aussi-Vol d’argent à Sekhoutoureyah : Qui sont les militaires impliqués ?

Deux mois après le coup d’Etat, plusieurs observateurs se demandent qui dirige le groupement des forces spéciales dont certains éléments sont accusés -à tort ou à raison- de bavures depuis l’arrivée de leur chef à la tête du pays. Le commandant adjoint des GFS Aly Camara est empêtré dans des démêlées judiciaires controversées. En effet cet officier supérieur a été cité dans l’affaire de vol d’argents en marge du coup d’Etat au palais Sékhoutoureyah, siège de la Présidence où Alpha CONDÉ a été capturé.

Au soir du 04 novembre, le colonel Mamadi Doumbouya a opéré un vaste remue-ménage au sein des forces armées. Toutes les garnisons militaires et bataillons d’infanteries ont connu des changements. Les noms des nouveau dirigeants sont connus, exceptés bien entendu le Groupement des Forces Spéciales qui regroupe en son sein, selon nos informations, plus de 600 éléments, suréquipés et ultra entrainés. Depuis l’avènement du CNRD au Pouvoir, de nombreux dérapages impliquant des éléments de cette unité ont été dénoncés par des citoyens.

Lire aussi-Armée guinéenne: Qui sont ces militaires promus au niveau des Bataillons?

Les exemples sont légion dans la capitale guinéenne. L’on peut citer la descente nocturne inopinée d’éléments du GFS au Groupe de presse Djoma Media qui avait mal tournée, l’attaque du domicile privé du commandant du CMIS de Cosa, sans compter d’autres incidents isolés çà et là dans la capitale. Certains citoyens expliquent ces dérapages par le fait que les membres de cette unité, n’ont pas de commandant qui les contrôle. D’où selon maints observateurs la nécessité pour le colonel Mamadi Doumbouya de choisir un commandant à la tête de ce groupement.

 

Focus Africaguinee.com

Créé le Samedi 06 novembre 2021 à 18:15