Guinée : Polémiques sur l’arrestation de "certains hommes" du colonel Doumbouya…

Guinée
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne entouré des colonels Amara Camara et Balla Samoura
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne entouré des colonels Amara Camara et Balla Samoura

CONAKRY- L’arrestation de certains hommes du colonel Mamadi Doumbouya, accusés de vol d’argent dans le sillage de l’assaut contre le palais Sékhoutouréyah, le 05 septembre dernier, fait des grincements de dents. Au moins sept éléments (dont des officiers) des forces spéciales -unité d’élite de l’armée guinéenne- font partie des militaires arrêtés.

A son arrivée au Pouvoir, le CNRD (comité national du rassemblement pour le développement) a promis de rompre avec les mauvaises pratiques, en faisant de la justice, la boussole qui guidera chaque citoyen. La junte a mis à la disposition des citoyens un numéro vert pour dénoncer certains abus et promis d’extirper dans ses rangs les « mauvaises graines ».

Mamadi Doumbouya a maintes fois prôné l’exemplarité dans ses sorties face aux hommes en uniforme. « Cette fois nous allons laisser nos anciennes habitudes. Ce dont on a besoin aujourd'hui, c'est l'exemplarité dans le service », dit-il.

C’est dans ce contexte qu’interviennent ces interpellations de militaires. La nouvelle rendue public jeudi dernier s’est répandue comme une traînée de poudre. L’affaire continue de défrayer la chronique. Certains n’hésitent pas à prendre la défense des éléments arrêtés, appelant à leur libération.

Lire aussi-Doumbouya fait jurer des gendarmes sur des livres saints : "Je ferai tout ce qui est de mon pouvoir…"

« Je suis contre l'arrestation des forces spéciales qui ont libéré le peuple de Guinée d’une dictature féroce en prenant énormément de risques… leur place n’est pas en prison, ce sont des héros », s’exclame M.B. « Force à nos vaillants libérateurs, ils méritent mieux que la prison », renchérit cet autre citoyen.

Si certains reprouvent ces arrestations, d’autres pensent qu’il s’agit d’un nouveau signal fort que vient d’envoyer le colonel Mamadi Doumbouya, dans la lutte contre l’impunité.

« On ne peut pas vouloir d’une chose et son contraire. Le fait de commencer dans ses rangs devrait plutôt être applaudi, ça montre que nul n’est au-dessus de la Loi. Laissons-le aller jusqu’au bout, comme ça demain lorsque des actions seront engagées contre ceux qui ont pillé le pays, on ne dira pas que c’est un règlement de compte ou une chasse aux sorcières », tempère A.B, alors que ces agents déférés devant le parquet du tribunal militaire seront fixés sur leur sort dans les prochains jours.

Dossier à suivre…

Africaguinee.com

Créé le Dimanche 31 octobre 2021 à 12:05

TAGS