Vol d’argent au Palais Sékoutoureya : Plusieurs militaires mis aux arrêts…

Guinée
Image d’illustration
Image d’illustration

CONAKRY-La junte militaire est finalement passée à l'acte. Conformément à ses engagements, le Conseil national du rassemblement pour le développement a mis aux arrêts plusieurs militaires accusés d'avoir volé de l'argent au Palais Sékoutoureya.

Selon nos informations, ces hommes en uniforme ont été présentés ce jeudi 28 octobre 2021 au Haut Commandant de la gendarmerie nationale. Ils ont été déférés à la maison centrale, a-t-on appris.

Au nombre de dix, ces militaires sont accusés d'avoir failli à leur mission. Certains parmi eux seraient membres du Groupement des forces spéciales, cette unité d'élite de l'armée guinéenne qui était dirigée par le Colonel Mamadi Doumbouya.

Ces militaires auraient dérobé de l'argent dans l'enceinte du Palais Sékoutoureya, après le putsch qui a renversé Alpha Condé le 5 septembre dernier.

Un autre groupe d'accusés est composé de militaires qui auraient dépouillé une somme de 245 millions de francs guinéens à une Dame.

Le Haut-Commandement de la Gendarmerie nationale devrait apporter plus de précisions sur cette affaire dans les prochaines heures, nous apprend-on.

Depuis la prise du Pouvoir par le CNRD, des citoyens se plaignent des exactions commises par des hommes en uniforme militaire. La semaine dernière (samedi 23 octobre 2021, ndlr), le ministre secrétaire général à la présidence, avait annoncé que le CNRD a pris des mesures fortes pour lutter contre ces pratiques.

« Des mesures sont en train d'être prises pour éradiquer les mauvaises graines dans nos rangs. Ça va continuer tous les jours même si ça ne fera pas l'objet de communication à chaque fois. Des dispositions particulières ont été prises, la police militaire a eu des moyens supplémentaires pour continuer à faire des opérations de patrouille dans la ville de Conakry pour, non seulement dissuader ces gens-là, mais également pouvoir prendre des militaires errants pour les ramener au camp et les mettre à la disposition de leurs commandants d'unités pour que le service pour lequel ils sont payés puissent se faire normalement dans les règles de l'art », avait martelé le colonel Amara Camara.

A suivre…

 

Africaguinee.com

Créé le Jeudi 28 octobre 2021 à 14:43

TAGS