Dr Morissanda prévient la CEDEAO et cie : "Notre transition n’est pas à négocier…"

Guinée
Dr Morissanda Kouyaté, ministre des Affaires étrangères, de la coopération internationale, de l’intégration africaine et des guinéens de l’étranger
Dr Morissanda Kouyaté, ministre des Affaires étrangères, de la coopération internationale, de l’intégration africaine et des guinéens de l’étranger

CONAKRY-Le nouveau ministre des affaires étrangères s’engage dans une dynamique de diplomatie de fermeté vis-à-vis des partenaires de la Guinée.

Alors que les institutions partenaires de la Guinée telles que la CEDEAO, la Francophonie et cie demandent un retour rapide à l’ordre constitutionnelle, Dr. Morissanda Kouyaté précise que la Transition guinéenne n’est pas à « négocier » mais à « supporter ».

Bien qu’il remercie les partenaires pour soutien à la Guinée, le nouveau chef de la diplomatie guinéenne leur demande d’être à l’écoute des guinéens qui décideront de leur destin.

« Ce que nous demandons dans la diplomatie guinéenne ce que l’on respecte notre pays puisque nous respectons les autres pays. Nous devons être indépendants dans un monde interdépendant.  Si nous faisons cela, notre dignité restera toujours debout », a indiqué M. Kouyaté.

Une transition non négociable

Une délégation de la CEDEAO est attendue dès ce jeudi 28 octobre à Conakry pour rencontrer la junte en vue de discuter de l’apport que l’institution pourrait apporter à la Guinée pendant la phase de transition dont la durée n’est pas déterminée. Le nouveau chef de la diplomatie guinéenne tend la main à la communauté internationale mais tout en précisant qu’il est hors de question de négocier la transition.

 « Si nous travaillons ensemble, l’Europe, l’Amérique, le monde entier nous respectera. Je voudrais saluer nos partenaires pour leur dire que la Guinée tend leur la main. Nous les respectons, les remercions pour ce qu’ils ont fait. Alors, qu’ils soient à l’écoute de la Guinée qui va poser sa transition sur la table, elle ne sera pas à négocier, elle est déjà négociée par les Guinéens. Elle sera à aider et à supporter. C’est pour cela que nous comptons sur eux », a précisé le lauréat du prix Nelson Mandela 2020.

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 27 octobre 2021 à 10:40