Des actes « indignes » commis par des militaires à Nzérékoré...

Nzérékoré
Image d’illustration
Image d’illustration

NZEREKORE- Ce sont des actes indignes d’un corps habillé qui ont été commis, lundi 25 octobre 2021, à Nzérékoré par un groupe de militaires lors d’une altercation avec des agents de la protection civile.

Selon nos informations, des militaires ont débarqué dans les locaux de la protection civile basés à la scierie, quartier Mohomou où ils se sont attaqués aux agents qu'ils ont trouvé sur place. Les faits ont eu lieu dans la matinée. Certains bureaux auraient été vandalisés. Pire, les assaillants ne sont pas limités qu’à ça.

Au nombre d’une trentaine, ces hommes qui servent sous le drapeau, ont fait descendre les couleurs nationales qu’ils ont fait trainer à terre. Un acte indigne d’un corps habillé. Ces comportements sur un symbole aussi « sacré » que le drapeau national, trahissent les valeurs de la République auxquelles l’on enseigne les corps habillés.

« Ils sont venus s’attaquer aux locaux, puis aux agents qui étaient là. Il semble qu’ils sont venus venger un de leur amis qui a eu des altercations avec les sapeurs-pompiers lors de l’incendie qui a eu lieu le samedi dernier au grand marché de Nzérékoré. Ils ont même fait descendre le drapeau qu’ils ont laissé trainer à terre », explique un témoin de la scène.

Les images qui ont circulé depuis hier ont choqué plus d’un. Nous nous réservons de publier ces photos où l’on voit le drapeau national trainer par terre. Certains réclament des enquêtes en vue de sanctionner les auteurs de ces actes.

Selon des indiscrétions, des altercations ont eu lieu samedi dernier entre un groupe de militaires et des sapeurs-pompiers qui étaient venus secourir les sinistrés. Au cours de ces incident, un soldat a été battu. Pour donc venger leurs amis, ces militaires sont venus s’attaquer à l’agent de la protection civile qui se serait fait remarquer lors de la bagarre du samedi. Ce dernier a été blessé nous apprend-t-on.

Pour le moment, aucune communication officielle n’a été faite par les autorités administratives et militaires suite à cet incident.

A suivre…

 

Africaguinee.com  

Créé le Mardi 26 octobre 2021 à 10:33