Sissoco Embalo : « Alpha Condé s'était fait trop d'ennemis… »

Guinée
Umaro Sissoco Embalo, président de la Guinée Bissau reçu à l'Elysée
Umaro Sissoco Embalo, président de la Guinée Bissau reçu à l'Elysée

CONAKRY-Le président Bissau-guinéen s'est une nouvelle fois exprimé sur les récents développements politiques intervenus en Guinée. Oumaro Sissoco Embalo, réitère sa condamnation du coup d'État du 05 septembre. Toutefois selon lui, Alpha Condé qui s’est fait trop d’ennemis est victime de son « entêtement ».

« Je suis un démocrate, malgré que Alpha Condé et moi, on ne s'aime pas, je ne peux pas soutenir un putsch. Il n'y a pas un putsch nécessaire, bien que Alpha avait déjà 83 ans, la manière dont il a conduit le pays, la division ethnique qu'il a fait en Guinée, ça ne peut pas me donner le plaisir de soutenir un putsch. Moi j'ai ôté mon uniforme militaire de Général au camp pour devenir civil. Le putsch est démodé. Doumbouya on a parlé même avant-hier. Aujourd'hui, c'est un chef de l'État tout comme Goita (président de la transition malienne) », indique M. Embalo sur Rfi.

Oumarou Sissoco Embalo soutient que les sanctions de la CEDEAO contre la Guinée est une question de principe. « On ne peut pas légitimer un coup d'État, Conakry est aujourd'hui exclue de la CEDEAO. J'ai parlé avec mon jeune frère Doumbouya, je dois me rendre même à Conakry incessamment. Le président de la Sierra Léone était là-bas. Nous sommes des voisins. Des fois il ne faut pas juger la réaction mais la provocation, c'est ce que nous disons dans l'armée. Le Président Alpha, son âge aussi n'a pas joué en sa faveur ainsi qu'à son tempérament. Il s'était trop fait d’ennemis », a-t-il martelé.

Future destination d'Alpha Condé

Le président de la Guinée Bissau souligne que le président Denis Sassou Nguesso de Congo, a manifesté son envie de recevoir l’ancien président guinéen. « C'est un ami de longue date d'Alpha Condé. Il a dit qu'il est prêt à l'accueillir », a-t-il confié, indiquant que plusieurs Présidents l'avaient appelé. C’est le cas de Recep Erdogan de la Turquie qui a aussi émis le souhait d’accueillir Alpha Condé.

« Il ne connaissait pas Doumbouya. Le Président Erdogan m'avait dit qu'il était prêt à accueillir Alpha Condé parce qu'il avait son médecin en Turquie, je ne fais que transmettre (...). J'ai cherché le numéro du Colonel pour lui dire : “mon frère, il faut tenir en considération l'âge de Alpha Condé”. Maintenant, où sera-t-il amené ? Ça c'est à lui et aux nouvelles autorités guinéennes d'en décider. Le président Sassou Nguesso, je ne l'ai jamais vu aussi triste que le jour où le Président Alpha Condé a été déchu de son pouvoir », explique M. Emballo.

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 16 octobre 2021 à 11:04