Accrochages entre policiers et forces spéciales : la junte entreprend de nouvelles mesures

Guinée
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne et colonel Balla Samoura
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne et colonel Balla Samoura

CONAKRY-Les accrochages nocturnes survenus dans la nuit du samedi à dimanche 10 octobre entre des éléments du Groupement des forces spéciales et des policiers, devant le groupe « Djoma Media », interpelle le colonel Mamadi Doumbouya. Face au tollé suscité par ces incidents, le président de la Transition guinéenne a pris le taureau par les cornes, histoire de rassurer les travailleurs de Djoma et au-delà,  la presse qu’aucune action de déstabilisation n’est entreprise par le CNRD contre eux. Suite à ces accrocs, les nouvelles autorités vont entreprendre de nouvelles mesure en vue d’offrir dans un bref délai une sécurité à l'ensemble des populations, selon le colonel Balla Samoura.

« Ils peuvent compter sur nous, s'ils ont besoin d'agents de sécurité, il passe par la voie officielle pour se faire affecter les agents qu’il faut. Mais l'objectif des autorités, c'est de pouvoir dans un bref délai offrir une sécurité à l'ensemble des populations.

Parce que si chacun se cherche un policier, un gendarme, un militaire devant sa porte, les camps vont se vider et on ne pourra pas s'occuper de la sécurité publique », a indiqué ce haut dirigeant du CNRD.  

Ce qui s'est passé n'est qu'un incident entre deux corps habillés, a-t-il dit. « Cet incident entre deux corps habillés, va se régler au niveau de la hiérarchie militaire. Mais du fait que cet incident ait eu des effets négatifs sur le moral des travailleurs de Djoma, il fallait venir les mettre en confiance que rien n'a été initié pour les empêcher de travailler. Ce media a été toujours au cœur des activités du CNRD à moins qu'il soit un jour dans une faute grave, pour le moment rien n'a été entrepris comme actions de déstabilisation de la part des autorités », a assuré le colonel Balla Samoura, un des proches collaborateurs du colonel Mamadi Doumbouya.

Et d’insister : « Je précise une fois encore que l’incident qui s’est produit ici était une incompréhension entre le policier qui était posté ici et l'équipe de patrouille qui était de passage qui a voulu vérifier une information. Les successibilités entre l'agent posté et l'équipe de patrouille qui était en train de vérifier l'information ont occasionné ce qui s’est passé ».

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Mardi 12 octobre 2021 à 10:18

TAGS