Mise en garde de la CEDEAO à l’ONU : la réponse de Conakry...

New-york
Aly DIANE, Ambassadeur, Représentant Permanent de la Guinée auprès de l’ONU
Aly DIANE, Ambassadeur, Représentant Permanent de la Guinée auprès de l’ONU

CONAKRY-Déjà sous sanctions de la communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), la junte militaire qui s’est emparée du pouvoir en Guinée tente de redorer son image à l’international.

Après les critiques de Nana Akufo Addo devant la tribune des Nations-Unies, dénonçant le putsch intervenu le 05 septembre, Conakry contre-attaque.

Aly DIANE, Ambassadeur, Représentant Permanent de la Guinée auprès de l’ONU, a essayé de justifier le coup de force intervenu en Guinée, tout en mettant en avant les actes déjà posés par la junte en vue d'une transition apaisée favorisant le retour à l'ordre constitutionnel.

« Dès son avènement au Pouvoir le 05 septembre 2021, le CNRD le (Comité national du rassemblement pour le développement) a réaffirmé son attachement à tous les engagements internationaux de la Guinée, en tendant une main franche de collaboration à la communauté internationale », a déclaré le diplomate guinéen à l’ONU, en marge de la 76e session ordinaire de l’Assemblée Générale des Nations Unies.

Le 22 septembre dernier, s’exprimant devant la tribune de l’ONU, le président en exercice de la CEDEAO affirmait que la Guinée, membre fondateur de la Communauté, a été suspendue au sein de l'organisation, en attendant la restauration d'une gouvernance démocratique. Saluant le soutien des Nations Unies, Nana Akufo Addo a réitéré que la CEDEAO a donné à la Guinée six (6) mois pour la restauration de l’ordre constitutionnel.

En réponse, l’ambassadeur Aly Diané précise que dans le soucis ardent de répondre aux aspirations du peuple de Guinée, à la paix et au progrès démocratique, le CNRD a initié des concertations nationales pouvant conduire à transition inclusive et apaisée pour un retour à l’ordre constitutionnel. Et mieux :

« Le CNRD a pris des mesures allant dans le sens de la décrispation de la situation socio politique et économique. Des dispositions ont été prises permettant à la société civile et aux partis politiques d’exercer librement leurs activités », a-t-il martelé.

Les nouvelles autorités guinéennes sollicitent l’accompagnement de tous les partenaires internationaux en vue de faire de la Guinée, un véritable Etat de Droit, a lancé Représentant Permanent de la Guinée auprès de l’ONU.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Mercredi 29 septembre 2021 à 16:59