Non-assistance à une femme enceinte : la sage-femme accusée a été incarcérée…

Mamou

MAMOU-Chassée de l’hôpital de Mamou, une femme a accouché en pleine rue en début de semaine, dans la ville-carrefour. La sage-femme qui avait renvoyé dame Aissatou Diallo, 35 ans, a été arrêtée puis placée sous mandat de dépôt, mardi 21 septembre 2021, à la maison centrale de Mamou, a appris Africaguinee.com.

Mais ce qui est extraordinaire dans cette affaire, ce que Rahilou TRAORÉ, accusée de « non-assistance » avait eu le « toupet » de porter plainte pour diffamation, au commissariat central de police de Mamou contre « sa victime » qu’elle avait chassé de l’hôpital et qui a fini par donner naissance dans la rue.

Saisi du dossier, le procureur de la République, près le tribunal de première instance de Mamadou a décidé d’engager des poursuites contre la sage-femme. Désormais, c’est la plaignante, qui se retrouve à la place de l’accusée. Elle a été entendue, mardi, sur procès-verbal et le dossier sera transféré au tribunal où un jugement est attendu dans les jours à venir. Mais en attendant, l’ouverture du procès, Rahilou TRAORÉ est placée sous mandat de dépôt.

Interrogée mardi 21 septembre 2021 par notre correspondant, elle a regretté l’incident tout en revenant sur ses circonstances : « J'étais au bloc opératoire quand la femme est venue. J'ai envoyé une stagiaire pour la recevoir en attendant mon arrivée. Elle a dit qu'on ne va pas la tripoter. Alors, quand j'ai fini, je suis venue et elle a répété la même chose. Je l’ai supplié, mais elle n'a pas compris. Par après, elle est sortie. Moi je lui avais dit que si elle refuse de se soumettre, qu'elle nous exposera à des problèmes. Et voilà que je suis dans des problèmes. Je regrette vraiment. Car nous on nous a dit ici que notre rôle c'est de sauver la femme et le bébé. Je suis vraiment désolée », regrette Rahilou Traoré qui a été suspendue de toutes ses fonctions à l’hôpital de Mamou.

La direction générale de l'hôpital de Mamou a retrouvé la victime pour la ramener à l'hôpital mardi matin. Elle a été consultée et bénéficiera d’un suivi régulier et des soins gratuits.

Dossier à suivre…

 

Habib Samaké

Correspondant régional d’Africaguinee.com

A Mamou

Créé le Mercredi 22 septembre 2021 à 13:19

TAGS