Labé : le kidnapping d’un enfant tourne au drame…

Moyenne Guinée
Hadiatoulaye Diallo, la mère de la victime
Hadiatoulaye Diallo, la mère de la victime

LABE- Le kidnapping d’un enfant a viré au drame dans la commune urbaine de Labé. Elhadj Ousmane Baldé, 4 ans, a été enlevé dans la soirée du lundi 13 septembre 2021.

Ses ravisseurs, mis aux arrêts par l’escadron mobile numéro 8 de Labé, réclamaient au début une rançon de 50 millions de francs guinéens à la famille.  Mais ils ont doublé le prix de la rançon, avant que l’enfant ne meure dans leurs mains.

Deux jours après son enlèvement, le corps de l’enfant a été retrouvé sans vie dans un puits dans l’après-midi de ce mercredi 15 septembre 2021 non loin du domicile de ses parents dans le secteur Tairé 2quartier Fafabhé. 

« Nous avions des suspicions sur un de nos jeunes.  A travers ce dernier, nous avons eu une piste. (…) Dès qu’ils m’ont informé j’ai quitté la gendarmerie pour venir voir le voir. Quand je lui ai demandé s’il savait où se trouve l’enfant, il a nié. J’ai confisqué son téléphone, en vérifiant j’ai retrouvé le numéro qui nous contactait à l’intérieur. Ensuite je l’ai roué des coups, puis il m’a demandé de ne pas le tuer, tout en avouant que c’est le nommé Mamadou Cellou qui détient l’enfant et que ce dernier a des armes. J’ai informé les gendarmes qui ont réussi à mettre main sur ses deux complices » relate l’oncle paternelle de la victime Abdoulaye Bobo Baldé.

Et d’ajouter : « Ils nous ont demandé de mobiliser des jeunes pour partir à la recherche de l’enfant, nous avons retrouvé son corps non loin de notre concession familiale vers 14 heures 30. Les présumés auteurs sont à la gendarmerie. Ce qui m’inquiète, le jeune a dit qu’il y’a trois jours depuis qu’il l’a jeté dans ce puit, mais ce corps ne dégage aucune odeur qui montre qu’il a fait trois jours dans ce puit. Je demande aux forces de sécurité de n’accuser personne mais de sanctionner les auteurs à la hauteur de leur forfaiture », réclame l’oncle de la victime.

Hadiatoulaye Diallo, la mère de la victime est inconsolable. Elle témoigne : « C’est le corps sans vie de mon enfant qui a été retrouvé, c’est ici ils l’ont enlevé. Celui qui l’a fait vit dans notre concession ici. C’est Elhadj (ndlr notre neveu) qui a enlevé mon enfant pour le remettre à Cellou, ils l’ont tué. C’est mon mari qui m’a fait rentrer dans la chambre pour me montrer le corps de mon bébé. La sécurité doit tout faire pour nous fournir quelque chose de claire. J’ai appris que c’est moi qu’ils visaient, mais comme ils ne sont pas parvenus à m’appréhender ils ont pris mon enfant pour le tuer. Je sais que ce qui a tué mon enfant ne vas pas me laisser vivre », s’inquiète la jeune maman sous le choc.

La victime Elhadj Ousmane Baldé a rejoint sa dernière demeure après la prière de 16 h 30.

 

Thierno Oumar Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 15 septembre 2021 à 22:21