Guinée : Que contient le mémo déposé par le groupe de Mamadou Sylla auprès du CNRD?

Guinée
Bah Oury et Elhadj Mamadou Sylla, membres de la CORED
Bah Oury et Elhadj Mamadou Sylla, membres de la CORED

CONAKRY-Que contient le mémorandum déposé par la CORED (Convergence pour la renaissance de la démocratie en Guinée) auprès de la junte ?

En allant à la rencontre du colonel Mamady Doumbouya, ce mardi 14 septembre 2021 au palais du peuple, dans le cadre des consultations nationales, Elhadj Mamadou Sylla et ses alliés de la CORED, n’avaient pas les mains vides.  Si le président du CNRD (comité national pour le rassemblement et le développement) a demandé aux acteurs politiques de lui faire des propositions écrites, cette branche de l’opposition avait déjà anticipé.  

Hier mardi, elle a déposé auprès de la junte un mémorandum subdivisé en trois axes pour la conduite et la gestion de la Transition. A savoir : la durée de la transition, la composition du Gouvernement et de l’organe transitoire devant faire office de parlement.

« Le document est structuré en trois axes. Nous pensons qu’il faut tout d’abord réfléchir sur la durée de la transition. C’est la question principale. Ensuite définir le nombre de sièges pour les membres de l’organe qui fera office de Parlement. Et de savoir le nombre de personnes qui constitueront le Gouvernement de transition. Pour la durée de la transition, nous avons proposé entre 24 à 30 mois. Pour la composition de l’organe parlementaire transitoire, on a proposé 150 personnes et pour le Gouvernement tout au plus à 25 personnes. C’est le résumé de ce qu’on a proposé », a confié à Africaguinee.com, le président de la CORED.  

Elhadj Mamadou Sylla n’a pas manqué de revenir sur certaines coulisses de la rencontre entre les acteurs politiques et la junte. L’opposant retient le caractère martial de leur interlocuteur.

« Ils ont agi comme de vrais militaires. Je connais bien les régimes militaires pour avoir côtoyer un Général président pendant plus de vingt ans. A l’instar du Général Lansana Conté, les militaires ne parlent pas beaucoup, ils disent ce qu’ils pensent et s’en vont. L’autre aspect, nous pensions que c’est pour une reconnaissance officielle, mais il a fait comme si la recréation est terminée. Il nous a d’ailleurs dit qu’on a tous échoué ensemble, commençant par les élites intellectuelles mais aussi la classe politique, les couches sociales et toutes les forces vives de la nation. Ce sont ses termes à lui (…), il nous aussi dit qu’il ne tolèrerait désormais aucune dérive », a confié le leader de l’UDG (Union démocratique de Guinée).

 

Bah Boubacar Loudah

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 113

Créé le Mercredi 15 septembre 2021 à 9:44

TAGS