Guinée : l’opposition divisée sur une décision "controversée" d'Alpha Condé…

Guinée
Saikou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l'UFR, le PRG, Pr Alpha Condé, et Dr; Faya Milimouno
Saikou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l'UFR, le PRG, Pr Alpha Condé, et Dr; Faya Milimouno

CONAKRY- L'opposition guinéenne reste divisée sur la désignation de Dr. Mohamed Diané, pour assurer l'intérim de Kassory Fofana, endeuillé par le décès de sa fille aînée. Si certains opposants trouvent la décision du Chef de l'Etat normale, d'autres dénoncent une confusion au sommet de l'Exécutif et s'interrogent.

Interrogé par Africaguinee.com, Jaques Gbonimy, vice-président de l'ANAD, alliance nationale pour la démocratie et le développement, dénonce une confusion au sommet de l'exécutif.  

 « Nous suivons cette situation avec beaucoup d’attention. Le président de la République, on a appris qu’il est sorti pour ses vacances en Europe en compagnie de Dr Diané. Entretemps nous avons appris que Dr Mohamed Diané a été nommé premier ministre par intérim. Cet acte nous laisse dans des confusions (…) Nommer quelqu’un par intérim suppose que le poste soit vacant. Cet acte nominatif nous pose beaucoup de questions de compréhensions. Est-ce une erreur du Gouvernement ou un acte réel de remplacement par un intérimaire ? C’est des questions que nous nous posons. C’est vrai que Dr. Diané va revenir ce mardi, mais leur absence totale paralyse le pays. Même si pour Kassory on sait la raison de son absence, mais pour le président de la République qui est en vacances, est-ce que le peuple de Guinée est informé ? Nous ne croyons pas, mais nous suivons de près l’évolution de cette situation », a dénoncé le président de l’UPG, membre de l’alliance nationale pour l’alternance démocratique.

Saikou Yaya Barry secrétaire exécutif de l’UFR, fustige la gestion actuelle de la Guinée qui, selon lui, démontre à suffisance que ceux qui sont aux manettes du Pouvoir ne se soucient pas du développement du pays.

« Nous avons parlé de la déliquescence de notre Etat et nous avons parlé d’un Etat néant. Mais on n'arrive pas à comprendre la raison parce que le problème, les gens ont des titres mais ils ne font absolument rien pour changer la vie de nos concitoyens. C’est la ruée vers l’argent, le démon de l’argent a envahi ceux qui ont des postes de responsabilité qui ne font rien. Aujourd’hui, ce qu'on a constaté, on a fait un communiqué pour désigner Dr Mohamed Diané comme chef de la primature par intérim. Mais le problème ? Il était déjà intérimaire du président de la République quand le président n’est pas là, à ma connaissance. Il a trois charges : ministre de la défense, intérimaire du président de la République qui est en vacance et enfin intérimaire du premier ministre. Ça fait beaucoup de charges pour une seule personne dans un Etat responsable. Parce que les postes de responsabilité on les prend pour servir la population et non pour se servir. Ce comportement prouve à suffisance que nous avons des gens qui n’ont aucun souci pour l’évolution de notre Etat. Mais c’est la faute à nous les Guinéens parce qu’on s’est accommodé à accepter les bêtises de l’Etat. Ceux qui dirigent ne rendent pas compte, nous jouons avec et c’est tant pis…», a fustigé Saikou Barry, de l’UFR.

Pour le président du Bloc Libéral, cette situation ne mérite pas de faire polémique car, les vacances sont universelles. Et dira-t-il, « en tant que libéral, je ne crois pas au gouvernement parce que je le considère comme ‘’un mal nécessaire’’.  La chose dont le peuple de Guinée doit se battre à obtenir pour notre pays, c’est la construction des institutions fortes qui soient au-dessus de tout le monde », a indiqué Dr Lansana Faya Millimono.

Pour Bah Oury, président de l’UDRG, il soutient que c’est excessif de penser que l’administration est à l’arrêt à cause de l’absence de certaines personnalités notamment le président de la République.

« Le Président, même s’il est absent, aujourd’hui le monde est tellement petit qu’il est en relation avec toute l’administration. Le premier ministre étant en deuil, il a de manière officielle, publier un communiqué qui confie l’intérim au ministre de la défense chargée des affaires présidentielles qui joue le rôle du PM jusqu’au retour de Kassory. De ce point de vue, il n’y a pas discontinuité dans la gestion des affaires de l’Etat guinéen. Donc, je ne vois pas comment on pourrait en déduire que l’administration est paralysée. Ceci ne justifie pas cette affirmation. Le monde est tellement interconnecté qu’il n’y a plus aujourd’hui d’absence effective», a expliqué le président de l’UDRG.  

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664 72 76 28

Créé le Mardi 24 août 2021 à 19:55