Prédicateur décédé à la mosquée de Koubia : "Il était à jeun et avant de mourir il a dit aux fidèles…"

Koubia
Koubia centre
Koubia centre

KOUBIA-Une scène surréaliste s'est produite vendredi 21 aout 2021 à la mosquée centrale de Koubia. Thierno Abdoulaye Diallo, prédicateur islamique vivant en Côte d’Ivoire est tombé en syncope alors qu'il prêchait dans la mosquée. Le religieux était venu au chevet de sa mère malade depuis le mois de ramadan. Connu pour sa piété, il a rendu l’âme devant les fidèles pantois, venus accomplir la grande prière du vendredi à la grande mosquée de la commune urbaine de Koubia. Il était à jeun.

Ses parents et les membres de la ligue islamique préfectorale parlent d’un homme intègre et d’une foi religieuse hors pair. Un de ses beaux-frères revient sur leur dernière conversation et ce qu’il retient de lui.

« Avant-hier, comme nous étions tous en jeun, il m’a appelé pour me demander de venir faire la rupture avec lui, c’est là-bas qu’on s’est séparé. Ce vendredi, il m’a appelé au téléphone alors qu'il s'apprêtait à partir à la mosquée pour prêcher. Il m'a demandé le numéro de mon maître coranique, qui l’a autorisée à partir le faire, c’est notre dernière conversation. A mon arrivée à la mosquée, il avait déjà  commencé ses prêches. C’est vers 13h 30 qu’il s’est subitement évanoui. Nous l’avons pris mais avant qu’on arrive à l’hôpital, il avait déjà rendu l’âme. Il ne s’est pas plaint d’un mal à mon niveau. C’est mon beau mais, il me considère comme son propre frère, on ne se sépare presque pas », indique Mamadou Adama Diallo.

Elhadj Tidiane Diallo, membre de la ligue préfectorale de Koubia et voisin du défunt connait l’homme depuis son enfance. Pour lui, ce prédicateur qui a fait ses premiers pas dans l’apprentissage du coran dans leur village consacrait toute sa vie à l’islam. Ses derniers mots dans l’enceinte de la mosquée appelaient les fidèles musulmans à la soumission de Dieu.

« Il a commencé à apprendre le coran dans notre localité ici, ensuite il est parti à l'extérieur poursuivre ses études coraniques et augmenter ses connaissances. Tout son travail, c’est prier, lire le coran, l’enseigner aux autres et sensibiliser les fidèles. Il n’a pas cumulé quelque chose à cela. Je ne l'ai jamais rencontré en train de se disputer avec une autre personne depuis sa naissance. Personne ne s’est plaint auprès de nous qu’il lui a causé du tort. Il avait un bon comportement, toute personne qu’il rencontrait il tissait des liens avec lui et il ne trahit jamais l’intéressé.

C’est comme ça que nous l’avons connu jusqu’à ce qu’il commence à prêcher à la grande mosquée de Koubia parce qu’il le mérite. C’est une personne qui aime l’islam et les musulmans. Ses derniers mots dans la mosquée il a dit : ‘’fidèles musulmans priez sur le prophète Mahomet paix et salut sur lui, priez pour ses disciples et toute sa famille, c’est en cela que je vous conseille’’ avant de tomber sur place. A l’hôpital, ils n’ont décelé aucune maladie sur lui, il était en jeûne avant de mourir », a fait savoir le religieux.

Le défunt Thierno Abdoulaye Diallo âgé d’une quarantaine d’années à rejoint sa dernière demeure après la prière de 16 h 30 dans la journée du vendredi 20 aout. Il était polygame, marié à deux femmes et avaient huit (8) enfants.

De Labé, Thierno Oumar Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 21 août 2021 à 20:26