Mali, Niger, Burkina : Au moins 130 morts en 3 jours...

Afrique

C'est une semaine noire qui est en train de s'écouler en Afrique de l'Ouest. Au moins 130 personnes ont été tuées, du 16 au 19 août 21, entre le Niger, le Burkina Faso et le Mali, trois pays sahélien en proie à des attaques terroristes tout azimut.

 Alors que la pandémie de cvid-19 fait des ravages, la partie sahélienne de cette région connait une vague d'attaques meurtrières. L'écrasante majorité des victimes sont des civiles.

En début de semaine, (le 16 août) plus de 37 civils ont été tués dans une attaque d'hommes armés venus à moto, dans la région nigérienne du Tillabéri. Cette attaque qui a eu lieu ans le village de Darey-Daye, est intervenue alors qu'en plus de la Covid-19, une épidémie de choléra secoue Niamey. Elle a déjà fait 35 morts.

Au Burkina Faso, un autre pays du sahel, au moins quatre-vingts personnes, dont 65 civils et 15 gendarmes, ont été tuées le 18 août dans une attaque terroriste contre un convoi militaire, escortant des civils, dans le nord du pays. Un deuil national de trois jours a été décrété, tandis qu'en juin dernier, 160 civiles avaient tuées dans le village de Solhan, au Nord.

Au Mali, également coutumier des attaques djihadistes, ce sont quinze soldats qui ont péri dans une embuscade, ce jeudi 19 août dans le centre du pays, a annoncé l'armée malienne.

«Un convoi est tombé dans une embuscade ce jour 19 août 2021 en fin de matinée. Un véhicule piégé a d'abord explosé, suivi de tirs intenses», a indiqué l'armée dans un communiqué.

Le nouveau bilan provisoire de l'embuscade terroriste est de 15 morts, dont 13 gendarmes et 2 éléments de l'armée de terre et 34 blessés dont 10 graves.

Africaguinee.com

Créé le Vendredi 20 août 2021 à 16:56