Achoura : " Non...Ce n'est pas une fête en islam"

Guinée
Image d'illustration
Image d'illustration

CONAKRY-Si certains fidèles musulmans considèrent l'Achoura comme une fête qui est recommandée par la religion, un imam vient d’apporter une précision au micro d’un journaliste d’Africaguinee.com.

Selon Oustaz Mohamad Ramadan Bah, imam au quartier Koloma, l'Achoura, contrairement à ce que pensent certains fidèles, n’est pas une fête, encore moins un jour de deuil. 

« L'Achoura, c’est un évènement mais ce n’est pas une fête encore moins un jour de deuil comme le pensent certains musulmans. Ce qui est recommandé, c’est de jeûner le 9ème et 10ème jour du Mouharam qui est le premier mois du calendrier musulman. C'est ce qui est recherché par la religion. En islam, ce n’est pas une fête. Si c’est la coutume, on peut comprendre mais si c’est la religion, on demandera la référence : est-ce le coran ou ce sont les hadiths du prophète Mohamed (PSL) ? Il faudra le prouver. Et dans ces deux cas, il n’existe aucune référence », souligne l’imam. 

Jeûner ces deux jours a une récompense chez les fidèles enchaine-t-il. « Ce qui est recommandé, c’est de jeûner. Quand on jeûne le 9ème et le 10ème jour, ça nous efface les péchés de l'année précédente. C’est ce que le prophète nous enseigne dans les hadiths. Mais dire que c’est une fête, non, parce qu’on ne doit pas jeûner le jour de la fête. Le ramadan, la tabaski on ne jeûne pas pendant le jour de la fête », précise Oustaz Ramadan Bah.

Si certains considèrent ce jour comme un jour de deuil, notamment les chiites, ce religieux estime que c’est une erreur. Mais pourquoi ? 

"Parce qu’ils motivent cette croyance en disant que c’est le jour où le petit-fils du prophète a été assassiné, pour dire qu’il faut le considérer comme un jour de deuil. Alors que le jour de l’assassinat de son père qui est Ali, on n’a pas considéré ce jour comme un jour de deuil. Or, dans la religion ou en islam, Ali est meilleur que son fils. Ce dernier, le jour de son décès n’a pas été considéré comme jour de deuil, c'est la même chose pour le prophète Mahomet. Donc, je ne vois pas où ils se basent pour dire qu’on doit considérer ce jour-là comme un jour de deuil », a martelé Outaz Mohamad Ramadan Bah, imam à Koloma.       

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664 72 76 28

Créé le Vendredi 20 août 2021 à 9:49