Guinée : vers un bras de fer entre l'exécutif et l'ordre national des avocats ?

Guinée
Tibou Kamara porte parole du Gouvernement, Me Djibril Kouyaté (bâtonnier), Me Mory Doumbouya, garde des sceaux
Tibou Kamara porte parole du Gouvernement, Me Djibril Kouyaté (bâtonnier), Me Mory Doumbouya, garde des sceaux

CONAKRY- Le porte-parole du Gouvernement a jeté un pavé dans la mare ce jeudi 19 août 2021, suite à la déclaration de l'ordre national des avocats qui dénonce une "immixtion de l'exécutif sur les affaires judiciaires".

Dans sa déclaration "controversée", rendue publique mardi soir, le barreau de Guinée a exigé l'annulation pure et simple des décisions prises par M. Charles Victor Macka, concernant l'opposant Abdoulaye Bah, reconduit en prison il y a dix jours, pour avoir violé, selon le département de justice, les termes du régime de semi-liberté qui lui avait été accordé. Faute de quoi, ils menacent de se constituer partie civile pour engager un procès.

"Il y a un mélange insupportable des genres qui affecte l'interprétation du droit, entame aussi la fiabilité et la rigueur des arguments développés", a répliqué ce jeudi 19 août 2021 Tibou Kamara, le porte-parole du Gouvernement qui s'interroge :

 

"Combien d'occasions ont-ils manqué de se faire entendre ? N'ont-ils pas gardé le mutisme devant des faits et événements plus graves que ceux invoqués, parfois des violations qui les interpellaient autant sinon davantage ?".

Interrogé après cette sortie du porte-parole du Gouvernement, le bâtonnier a mis la balle à terre. Maitre Djibril Kouyaté a indiqué qu'il n'engagera aucune polémique.

"Je n'ai pas à polémiquer avec lui. J'avais à publier une déclaration, je l'ai faite. Maintenant la suite, je n'ai pas à polémiquer", a martelé le président de l'ordre national des avocats.

Au-delà de ces échanges épistolaires, il faut dire que cette sortie du barreau plonge dans l'embarras les proches des opposants ayant bénéficié de cet élargissement. Le sujet est tellement délicat que l'UFDG s'abstient de tout commentaire.

« Le parti ne donne aucune position. Nous ne commentons pas cette déclaration du Barreau» a indiqué un responsable du parti. Reste à savoir désormais si le bras de fer entre l'exécutif et le barreau ira loin.

A suivre…

 

Oumar Bady Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel: (00224) 666 134 023

Créé le Jeudi 19 août 2021 à 18:07