L'ONU préoccupée par le cas Foniké : "il devrait être libéré…"

Guinée
Mary Lawlor
Mary Lawlor

GENÈVE- La dégradation de l'état de santé de Oumar Sylla Foniké Menguè, -qui purge une peine de trois ans d'emprisonnement-, préoccupe le Haut-commissariat des droits de l’homme des Nations-unies.

"J'ai reçu des informations inquiétantes sur la détérioration de la santé du défenseur des droits humains Oumar Sylla en Guinée, qui a été hospitalisé après avoir souffert de graves problèmes de santé en détention et que des soins médicaux lui ont été refusés", s'est inquiétée ce jeudi 05 août Mme Mary Lawlor, Rapporteuse spéciale.

L'activiste Oumar Sylla Foniké Menguè a été condamné par la justice guinéenne et purge une peine de trois ans à la maison centrale. Ces derniers jours, son état de santé est devenu crtique. D'où son hospitalisation. 

"En février, d'autres rapporteurs spéciaux et moi avons envoyé une communication au gouvernement après qu'Oumar ait été condamné à 11 mois d'emprisonnement. Sa peine a ensuite été portée à trois ans. Il n'aurait jamais dû être condamné et devrait être libéré", indique la rapporteuse auprès du Haut-commissariat des droits de l'homme, basé à Genève.

En février dernier, la cheffe des droits de l'homme de l’ONU (organisation des Nations-Unies) avait déploré le sort réservé aux opposants guinéens en détention. Michelle Bachelet, s’adressant aux membres du Conseil des droits de l’homme à Genève, s’était inquiétée du sort des militants de l’opposition et de membres de la société civile arrêtés.

Elle avait appelé à libérer toutes les personnes détenues pour avoir exercé leurs droits à la liberté d’expression, de réunion pacifique et de participation.

A suivre…

 

Africaguinee.com 

Créé le Jeudi 05 août 2021 à 18:40