Examens nationaux : Un agent enrôleur radié des effectifs pour arnaque sur des élèves…

Dubreka
M. Mohamed Lamine Touré Kounda, Directeur préfectoral de l’éducation de Dubréka
M. Mohamed Lamine Touré Kounda, Directeur préfectoral de l’éducation de Dubréka

DUBREKA-Suite à la révélation faite par Africaguinee© dans notre enquête du jeudi 29 juillet, sur le processus d'enrôlement des élèves, les autorités ont démasqué l’agent arnaqueur. Il a été radié des effectifs des agents enrôleurs et son matériel de travail (une tablette) a été retiré.

Mohamed Camara, l’homme qui prenait de l’argent avec les élèves candidats pour leur enrôlement a été interrogé par le responsable en charge des équipes d’enrôlement. Il a reconnu les faits, a expliqué le Directeur préfectoral de l’éducation de Dubréka, interrogé ce lundi 2 aout 2021.

« Le vendredi matin, le chargé des opérations d’enrôlement est venu me trouver au bureau pour m’expliquer de la révélation que vous avez faites par rapport à un agent enrôleur qui réclamerait de l’argent pour arnaquer les enfants dans la préfecture de Dubréka. Je lui ai demandé s’il a pris des dispositions pour identifier l’auteur ? Il a répondu que le nom de l’enrôleur a été donné par les victimes. C’est ainsi que je l'ai instruit de les faire réunir ensemble afin qu’on fasse tirer les conséquences. C’est ce qui fut fait en présence des cadres de l’éducation de la préfecture » a déclaré M. Mohamed Lamine Touré Kounda.

Selon lui, le présumé arnaqueur a été entendu et il a reconnu les faits tout en niant certains détails décrits dans l’article.

« Il a dit qu’il l’a fait pour une seule personne. Je lui ai dit que s’il y a un, ça veut dire y a deux, trois, quatre ou plusieurs élèves qui ont été victimes de son arnaque. (…) Nous avons pris la décision de lui retirer l’appareil et nous lui avons demandé de s’éloigner de cette activité. Nous avons donné des conseils utiles aux enrôleurs parce que ça venait de commencer. Et ça pouvait dans le temps, s’aggraver si des dispositions n’étaient prises à temps.

C’est pourquoi nous nous sommes dit qu’il faut profiter de cette circonstance pour conscientiser les enfants. Nous les avons rappelé que ce n’est pas une opération de prise de photo, c’est juste la prise d’empreintes digitales dans le cadre de la digitalisation des élèves candidats au BAC, BEPC et certificat d’étude élémentaire. C’est la photo qui coûte dix mille francs guinéens et celle-ci vient avant les examens.

Nous sommes au moment des examens, il n’y a plus lieu de demander un franc à un candidat pour se faire enrôler. C’est une digitalisation parce que déjà les photos sont dans les appareils, il n’est pas question de réclamer de l'argent aux candidats. (…) Le ministre avait promis qu’à la fin des opérations, il allait nous accompagner. Il nous a suffisamment rendu responsables en nous demandant d’appuyer cette opération » a expliqué le DPE de Dubréka.

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664-72-76-28

Créé le Lundi 02 août 2021 à 17:05