Assassinat d'Elhadj Doura : Mohamed et les 99.000 dollars Us de rançon…

Conakry
Elhadj Mohamed Diallo cerveau présumé de l'enlèvement d'Elhadj Doura, photomontage Africaguinee.com
Elhadj Mohamed Diallo cerveau présumé de l'enlèvement d'Elhadj Doura, photomontage Africaguinee.com

CONAKRY-Le tribunal de première instance de Dixinn, a entendu ce lundi 12 juillet 2021, un nouvel accusé dans le dossier de l'enlèvement et de l'assassinat de l'opérateur économique, Elhadj Doura Diallo, en 2017. Idrissa Diallo, le receleur de la rançon (99.000 dollars Us),  a été auditionné pendant de longues heures.

Poursuivi pour recel,  cet accusé a juré à la barre ne rien savoir de l'enlèvement et de l'assassinat de l'opérateur économique. Il a toutefois, avoué dans sa déposition avoir gardé la somme de 99 mille dollars pour Elhadj Mamadou Diallo. C'est cet argent qu'avait payé par la famille d'Elhadj Doura comme rançon.

Selon Idrissa Diallo ses ennuis ont commencé lorsqu'il a accepté d'entrer en affaire avec Elhadj Mamadou Diallo, le cerveau  présumé de l'enlèvement.

« Pour la première fois, le 10 décembre 2017, Thierno Mamadou Kane est venu me donner 50 mille dollars Us. La dernière fois, c'était le 15 décembre 2017. Le même Kane est venu me remettre 49 mille dollars Us que je devais remettre à Elhadj Mamadou Diallo. J'ai tout fait pour remettre cet argent à Elhadj Mamadou Diallo, mais il n'a pas du tout accepté. Il m'a roulé pendant plus d'un mois, il a refusé de récupérer l'argent avec moi.

Du 11 décembre 2017 jusqu'à 15 janvier 2018, l'argent était avec moi. C'est après mon retour de Dakar que Elhadj Mamadou Diallo m'a trouvé dans mon village à Labé. C'est seulement à Labé que je lui ai restitué tout l'argent. Sur place, je lui ai donné 10.000 dollars. Les autres transactions ont été faites à partir de Conakry parce que j'avais confié séparément 80 mille dollars à deux de mes amis. Je lui avais demandé aussi de m'aider à avoir une moto. Il m'a dit de prendre sur cet argent pour aller acheter à 8 millions 600 mille Gnf.

Souvent Elhadj Mamadou Diallo me demandait de l'argent. A chaque fois, il m'appelait pour faire des dépôts sur des numéros des gens. Heureusement, je prenais le soin de noter tous les numéros qu'il me donnait pour faire le dépôt. Donc, à Labé je lui restitué tout son argent devant mes parents à savoir : 10 mille dollars que je lui ai remis main en main, les 35 mille et les 45 mille dollars que j'avais confié à mes amis à Conakry.

Les personnes qu'il avait demandé d'aller récupérer l'argent nous avaient rappelés sur place pour nous informer qu'ils avaient bel et bien reçu les 80 mille dollars. Au début, le 12 décembre il m'avait demandé de lui faire la monnaie de 1000 dollars et de lui donner. Chose que j'avais faite. Si on fait le calcul de tout ces montants plus 12 millions Gnf que j'avais pris pour acheter une marchandise, plus le prix de la moto 8 millions 600 mille Gnf et les autres crédits que Elhadj Mamadou Diallo prenait avec moi vous allez comprendre que je lui ai restitué tous les 99 mille dollars », a expliqué l'accusé à la barre avant de revenir sur son arrestation à Conakry. 

 

« Lorsque j’ai restitué son argent à Labé, je suis revenu à Conakry pour reprendre mes activités. Et le 28 janvier, j’ai été arrêté par le commandant Lancei Camara de Kipé. Il m’a mis en garde à vue et 30 janvier 2018, ils nous ont fait sortir et pour nous filmer, avant de me transférer à Coyah. Moi je ne connais rien de l’enlèvement, ni de la séquestration encore moins de l’assassinat d’Elhadj Abdourahmane Diallo. Dans ce groupe, je ne connais que Elhadj Mamadou Diallo et Thierno Mamadou Kane », a juré l'accusé. L'affaire a été renvoyée pour le 26 juillet 2021 pour la suite des débats. 

 

Oumar Bady Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel: (00224) 666 134 023

Créé le Lundi 12 juillet 2021 à 20:07