Crime à Mamou: l'assassin présumé de Kany Diallo mis aux arrêts…

Mamou

MAMOU-Le présumé assassin de Kany Diallo, a été arrêté samedi 19 juin 21 dans la soirée dans la commune urbaine de Mamou. Cette jeune femme mariée âgée de 27 ans, avait été tué il y a quelques mois. Les restes de ses ossements avaient été découverts dans la périphérie de la commune urbaine. L'affaire avait suscité des vagues d'indignations dans la ville carrefour. La nouvelle de l'arrestation du présumé auteur du crime, répandue comme une trainée de poudre a provoqué des mouvements d'humeurs chez les proches de la victime.

Ce dimanche 20 juin 2021, les proches de la victime se sont rendus en grand nombre au commissariat central de police de Mamou, dans le but de réclamer l'auteur présumé de ce crime, Sagnian Condé dans le but de le lyncher. Il a fallu l'interposition des forces de police pour disperser la foule. Le mis en cause a été déféré à la maison centrale de Mamou. Sur les circonstances du drame, le père de la victime revient sur les faits.

"J'ai donné ma fille en mariage depuis des années. Un jour, ma belle-famille m'a interpellé sur une prétendue relation entre un jeune du quartier et ma fille. Ils m'ont fait savoir que ma fille a fait plusieurs jours sans rentrer à la maison. Alors, on s'est mis à sa recherche. Du coup, c'est son mari qui retrouve son corps un jour dans le quartier. On nous a fait savoir que c'est son petit-ami, qui l'a tué. Et depuis ce jour, ce dernier était introuvable. On avait informé tous les jeunes. Hier nuit, il circulait dans les parages, il a été aperçu par des jeunes qui l'ont mis aux arrêts. D'autres avaient commencé à le battre. J'ai dit non, on l'a envoyé à la police.

Ils nous ont dit de revenir le matin pour la suite. C'est dans ce sens qu'on est là. On a appris qu'il a été déféré en prison. On demande à ce que la justice joue pleinement son rôle. Mais il y a une chose qui ne m'a pas plu. A la police, un commissaire a donné un coup de poing à ma femme. Ça fait déjà deux coups pour moi : Ma fille est morte et on a donné un coup à ma femme. Là, je suis très abattu.  Les gens veulent avoir l'assassin présumé et le tuer mais moi je ne suis pour cette option, je reste derrière la loi", a indiqué le père de la victime.

De nombreuses femmes réunies devant le commissariat, réclamaient le jeune pour le lyncher. Car pour elles, compter sur la justice guinéenne, c'est peine perdue. "Moi, j'étais à Conakry. Je suis venue il y a quelques jours. Mais à chaque  fois, nos enfants nous disaient que l'assassin de notre fille est là. Mais on n'y croyait pas. On a un oncle ici, qui est menacé par lui. Il a dit qu'il va nous tuer tous, un à un. Maintenant qu'il est arrêté, on devrait nous laisser en finir avec  lui.  Car on n'est convaincue que la justice ne fera rien. Au temps de Sekou Touré, si tu tues, on te tue aussi. C'est pourquoi, les gens se méfiaient", a hurlé une nièce de la victime.

Il faut rappeler que les faits remontent il y a quatre mois au quartier Madina Scierie. La victime de était mariée sans enfants. Le veuf n'a pas accepté de se prononcer sur le sujet.

 

Habib Samake

Correspondant régional d'Africaguinee.com

A Mamou

Créé le Dimanche 20 juin 2021 à 20:02

TAGS