Accra- Embalo furieux : "On doit dire la vérité au Président Alpha, il n'avait pas le droit..."

Ghana
Umaro Sissoco Embaló, Président de la Guinée-Bissau
Umaro Sissoco Embaló, Président de la Guinée-Bissau

ACCRA-Le Président Bissau-guinéen s'en est encore pris  au Président Alpha Condé à cause de sa  décision de fermer unilatéralement la frontière de son pays à ses voisins du Sénégal, de la Sierra Léone et de la Guinée Bissau.

En marge de la signature du protocole d'accord de coopération militaire et technique entre Alpha Condé et Macky Sall ce samedi 19 juin 2021, à Accra Umarou Sissoko Embalo a pris la parole sous la permission de Nana Akuffo Addo, président la cérémonie. Le moins que l'on puisse dire, comme à ses habitudes, le président Bissau-guinéen n'est pas passé par le dos de la cuillère.

Il a indiqué que son homologue guinéen Alpha Condé n'avait pas le droit de fermer les frontières guinéennes avec ses voisins, car selon lui, ils ne sont pas en guerre.  C'est à la limite s'il n'a pas qualifié ce protocole qui venait d'être signé de "démagogique" avant d'être coupé par Nana Akufo Addo, qui l'a rappelé à l'ordre. Sissoko Embalo martèle qu'il n'enverrait pas ses ministres pour signer ces types d'accord.

" Il n'y a pas de guerre entre le Sénégal et la Guinée… nous devons dire la vérité au président Alpha. Il n'avait pas le droit de fermer les frontières avec le Sénégal, la Guinée Bissau et la Sierra Léone. Je n'enverrai jamais des ministres pour signer ces types d'accord", a-t-il martelé avant que le président de la cérémonie ne lui retire la parole.

A suivre…

 

Africaguinee.com

Créé le Samedi 19 juin 2021 à 19:48