Guinée: Las des critiques de ses opposants, Alpha Condé sort de sa réserve…

Guinée
Alpha Condé, président de la République de Guinée
Alpha Condé, président de la République de Guinée

CONAKRY-Sous le feu des tirs croisés de ses opposants qui l'accusent d'être responsable de la "souffrance" que vivent les guinéens, Alpha Condé a répliqué.

Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré et le camp de Mamadou Sylla, qui arbore le manteau de Chef de file de l'opposition, ne rate aucune occasion pour pilonner la gestion du Chef de l'Etat. Ils tirent à boulets rouges sur sa gouvernance, l'accusant de faire payer aux pauvres populations la facture de la "mal gouvernance" et du "troisième mandat", en augmentant les taxes et les prix du carburant. Lassé par ces critiques, le dirigeant guinéen est sorti de sa réserve.

"Tous ceux qui disent que nous souffrons en ce moment ont tous été premier ministre dans ce pays. Le président Conté leur répétait souvent qu’il était militaire et qu'il n’était pas enclin à résoudre les questions économiques", rétorque le Chef de l'Etat.

Alpha Condé rappelle d’ailleurs qu'à son arrivée au pouvoir (en 2010) il avait dit qu'il a hérité d’un pays et non d’un Etat.

"Nous étions dans un trou. Nous n’avons jamais pu terminer un accord avec le FMI (Fonds monétaire international) où on nous appelait le panier vide. Mais en deux ans, nous avons eu le PPTE. Mais Ebola est apparu. Malgré tout cela, nous avons terminé six programmes avec le FMI. L’année dernière, nous avons dépassé assez de pays parce que nous avons eu 7% de taux de croissance. Donc croyez-moi que la Guinée avance", a-t-il lancé.

"Il ne faut plus accepter que des gens qui n’aiment pas le bien du pays poussent les jeunes à faire les manifestations", martèle le Chef de l'Etat.

 

Bah Boubacar Loudah

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 113

Créé le Vendredi 18 juin 2021 à 22:19