Opposants écroués : la manifestation prevue samedi à Conakry aura-t-elle lieu ?

Guinée

CONAKRY-Pour obtenir la libération de Ousmane Gaoual Diallo, Chérif Bah, Cellou Baldé, Etienne Soropogui, écroués à la maison centrale de Conakry depuis  8 mois, un collectif d'opposants a projeté une manifestation le samedi 18 juin à l'esplanade du palais du peuple. 

Mais jusque là, les autorités de la ville de Conakry n'ont pas réagi à la lettre d'information, a appris Africguinee.com. 

 

"On n'a pas encore reçu de réponse du Gouvernorat ni des ministres de l'Administration du Territoire et de la Sécurité. Quant à la mairie de Kaloum elle a même prétendu n'avoir pas reçu notre demande qui pourtant a bel et bien été déposée par huissier. Le PV en fait foi", a confié Sorel Keita porte-parole du Collectif pour la Transition en Guinée. 

 

Il explique cette attitude des autorités par le fait que selon lui, il y a une panique dans le camp du Pouvoir. 

 

"En fait l'explication est simple. Il y a Panique à bord. Ils ne savent pas quoi faire et s'en remettent au Président Alpha Condé qui lui non plus se retrouve face à un dilemme. Il autorise et il y a risque que ça déborde jusqu'à son palais, le balayant dans la foulée", a-t-ilmartelé. 

 

M. Keita ne se fait plus d'illusions. "Nous ne pensons pas à 2 jours de l'évènement qu'ils nous donnent l'autorisation en raison des arguments évoqués et de la peur qu'ils ont en ce moment. Mais s'ils nous donnent l'autorisation, bien entendu nous allons la faire en associant les forces vives de ce pays et tous ceux qui souffrent de le voir dans cet état", a-t-il ajouté. 

 

A suivre…

 

Africaguinee.com 

Créé le Jeudi 17 juin 2021 à 13:31