Présentation des initiatives des jeunes lauréats au concours Youth 360 du projet Fonike...

Conakry

CONAKRY-La présentation des initiatives des jeunes lauréats au concours Youth 360 au compte du projet Fonike entrepreneurs sociaux pour la paix en Guinée  a eu lieu ce mercredi 19 mai 2021.

Le projet est mis en œuvre par Search for Common ground et 4 partenaires des organisations de la société civile (ABLOGui; Club des jeunes filles leaders de Guinée, osez innover et parlement des jeunes de l'union du fleuve mano pour la paix). Accompagné par la primature, le ministre de la jeunesse et de l'emploi des jeunes et le ministère de la Citoyenneté et de l'unité nationale,  le projet est financé par le Fonds de consolidation de la paix des nations Unies (PBF). Ledit projet vise à renforcer le leadership et l’impact des jeunes dans la prévention des conflits en Guinée.

D'une durée de 18 mois (janvier 2020 à juin 2021), ce projet  est financé par le fonds de la consolidation de la paix à hauteur de 1.500.000 dollars US. Au sortir de cette cérémonie qui a eu lieu à la Maison des Jeunes de Kipé, le Directeur pays par intérim de Search For Common Ground a expliqué les objectifs visés à travers cette présentation.

« A travers cette présentation, nous voulons dire aux autorités locales que les jeunes sont un peu laissés pour compte. Et tant qu’on ne se s’appuie pas sur les jeunes, on ne va pas gagner le pari sur la paix dans ce pays. Donc, nous profitons pour faire des plaidoyers auprès des autorités pour qu’après même notre projet, qu’il y ait une pérennisation de ces initiatives. Il faut que les autorités à la base puissent avoir des initiatives pour que les choses puissent entreprendre et réussir parce que c’est la seule voie pour eux de contribuer à la paix », a expliqué Mathias Koly Koïvogui avant de réaffirmer l’engagement de Search For Common Ground à accompagner ces jeunes.

« Nous voulons que la paix passe d’abord par l’entreprenariat parce que tant que les jeunes sont au chômage, tant qu’ils sont désœuvrés, on ne peut pas leur dire de ne pas aller faire la violence et qu’ils comprennent. Pour nous, il faut créer de telles initiatives qui vont faire occuper les jeunes. Des initiatives qui leur permettront d’avoir des activités génératrices de revenus et en même qu’ils puissent jouer leur rôle d’acteur de paix au sein de leur communauté. Nous allons accompagner ces jeunes financièrement et techniquement parce que nous allons les coacher afin que leurs initiatives puissent voir le jour et être mises en œuvre », a-t-il ajouté.

Présent à cette cérémonie, la Secrétaire générale de la Commune de Ratoma a tenu à encourager cette initiative et à plaider en faveur d’un accompagnement sans relâche des jeunes dans les localités les plus conflictogènes du pays.  

« Nous remercions ces jeunes pour la qualité de leur prestation. Nous invitons tous les autres jeunes porteurs de projets qui n’ont pas été retenus de redoubler d’efforts afin d’aller encore plus loin. Il faut accompagner ces jeunes, les aider à renforcer leurs capacités », a plaidé Hadja Fanta Camara tout en prodiguant des conseils aux jeunes qui se trouvent dans les quartiers sans emplois.

« Aux jeunes qui sont dans les quartiers, il faut qu’ils arrêtent de se regrouper dans les cafés, à jouer aux damiers, il faut qu’ils se reconvertissent en créant des activités, en montant de projets. Parce que s’ils ont des projets bien montés, les bailleurs vont toujours les accompagner. Il faut qu’ils arrêtent de s’asseoir en groupe à la maison pour parler de la politique, de football ou de se passe en Europe et ailleurs », a conseillé Hadja Fanta Camara.

Conseiller communal à Matoto, N’Fally Camara a salué l'importance et la portée du projet Fonikè, qui selon lui, crée un nouvel espace chez les jeunes. "Nous autorités communales de Matoto sommes engagés à collaborer en partenariat avec les jeunes pour atteindre l’objectif escompté », s’est-il engagé avant de formuler des remerciements à Search For Common Ground.

« Nous remercions Search For Common Ground d’avoir fait confiance aux jeunes de Mototo. Nous demandons aussi à Search For Common Ground d’élargir ce projet au niveau de toutes les autres communes pour que tous les jeunes puissent bénéficier de ce projet », a lancé ce Conseiller communal de Matoto.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

Créé le Jeudi 20 mai 2021 à 11:10