Labé : Mariama Sadio reçoit des coups pour avoir réclamé la popote à son mari...

Labé
Mariama Dalanda Diallo alitée à l'hôpital de Labé
Mariama Dalanda Diallo alitée à l'hôpital de Labé

Labé- Dans la matinée de ce samedi 15 mai 2021, une nourrice a été victime de violences conjugales dans le secteur NDiolou, quartier Pounthion dans la commune urbaine de Labé.

Mariama Sadio Diallo, âgée d’une vingtaine d’année, a subi la colère de son mari après avoir réclamé la dépense journalière. Trouvée à l’hôpital régional de Labé, mal en point, la victime est revenue sur la scène.

 « Le matin, mon mari est parti chez ma coépouse pour déjeuner là-bas, il est revenu chez moi. Quand je lui ai réclamé la dépense, il m’a dit qu’il ne donne pas. Ensuite, je lui ai dit qu’il ne sortirait pas de la maison sans me remettre l’argent de ma Popote, il m’a réitéré qu’il ne donne pas. J'ai insisté en réclamant aussi mon petit déjeuner. Entretemps les rideaux sont tombés, il a pris les barres de bois servant de support pour me frapper. J’ai pris la fuite pour partir chez ma tante et je suis tombée en cours de route. Vous voyez encore mes lèvres, c’est lui qui m’avait mordu là-dessus encore, ça ne fait pas longtemps, on avait cousu. A ma connaissance je ne lui ai rien fait. Je n’arrive pas à plier ma main, elle a été cousue à trois endroits », a raconté Mariama Sadio Diallo.

Interrogé, son mari a donné une version tout fait contraire. Mamadou Lamarana Diallo explique que sa femme épileptique. Selon lui, elle tombée seule. Il dit être venu au secours du bébé qu’elle portait.

« Vous savez, elle fait souvent des crises. Au moment où elle nettoyait la maison, elle est tombée, l’enfant pleurait. Entretemps je suis arrivé, en voulant prendre l’enfant pour lui porter secours. Elle m’a bousculé. En  me donnant le coup, son pied est venu se coincer sur les rideaux de la porte d’entrée, le porte-rideau s’est cassé pour tomber sur elle. C’est ce qui l'a blessé…, elle a un enfant d’un an six mois. C’est le porte-rideau qui a provoqué ses blessures, pas moi » a insisté le mari.

Le docteur Sekou Bah, médecin-chef du service de traumatologie décrit l’état dans lequel la patiente a été reçue à l'hôpital.

 « On nous a envoyé une dame qui soutient qu'elle a été bastonnée par son mari. Nous avons constaté des blessures au niveau de ses deux membres supérieurs. Nous avons fait les pansements, nous avons prescrit des médicaments, on est en train de la suivre. Le pronostic vital d’abord n’est pas en danger. Les plaies ne sont pas si profondes néanmoins nous avons fait des points de sutures, on est en train de la suivre », a fait savoir le médecin.

 

Depuis Labé, Thierno Oumar Tounkara

Pour Africaguinee.com 

Créé le Samedi 15 mai 2021 à 17:03