Cas de Chérif Bah et cie : Nouvelles polémiques sur fond de passes d'armes...

Guinée
Chérif Bah, vice-président de l'UFDG incarcéré à la maison centrale
Chérif Bah, vice-président de l'UFDG incarcéré à la maison centrale

CONAKRY- Polémiques sur fond de passes d'armes ! Le dossier des détenus politiques renvoyés récemment devant la justice pour jugement, continuent de défrayer la chronique en Guinée.

Le département de la Justice et l'opposition continuent de se tirailler par medias interposés au sujet de ce qui convient désormais d'appeler affaire Chérif Bah, Ousmane Gaoual, Etienne Soropogui et compagnie. Alors que le département dirigé par maitre Mory Doumbouya, exalte l'indépendance de la Justice, dans la conduite des différentes procédures en cours, le front anti troisième mandat affirme le contraire.

Ce vendredi 14 mai 2021, Ibrahima DIALLO, le Responsable des Opérations du FNDC, a répliqué suite à la récente déclaration du chargé de communication du ministère de la Justice, Sékou KEITA, qui a démenti les commentaires tendant à faire croire qu'il y aurait une prétendue mainmise de l'exécutif sur le pouvoir judiciaire.

Lire aussi-Cas Chérif Bah et cie : le ministère la justice sort de sa réserve et précise…

"Il  a manqué l'occasion de s’abstenir parce qu’aucun argument ne peut permettre, à un membre du Gouvernement, fut-il le porte-parole de ce Gouvernement, de communiquer sur un dossier judiciaire", réplique Ibrahima Diallo.

Alors que Ousmane Gaoual Diallo, Chérif Bah et des dizaines d'autres opposants sont attendus dans les prochains jours à la barre, la polémique née du récent communiqué diffusé par le porte-parole du  Gouvernement, les concernant ne retombe pas.  

"Le ministre de la Justice au nom duquel il (Sékou Keita, ndlr) communique et qui est reconnu être un bon avocat pénaliste selon certains de ses confrères, lui-même sait qu'il s'est tout simplement fourvoyé. C'est une communication totalement ratée du début à la fin", soutient le responsable des opérations du FNDC, qui observe qu'être chargé de communication du ministère de la Justice ne fait pas de lui, un juriste spécialiste des questions de procédure pénale.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Vendredi 14 mai 2021 à 14:15