Jamal : "Calmez-vous…nous n'aimerions jamais l'islam plus que les mecquois"

Guinée
Elhadj Aly Jamal Bangoura
Elhadj Aly Jamal Bangoura

CONAKRY-Alors que l'interdiction de la prière de Qiyam Layl dans les mosquées, dans la dernière décade du ramadan, continue de susciter de l'indignation et des manifestations, le secrétaire général des affaires religieuses, a brisé le silence ce mercredi 05 mai 21. Elhadj Aly Jamal Bangoura demande aux guinéens de se calmer. Le ministre persiste et signe sur le bien-fondé de sa décision. Il rappelle que même en Arabie Saoudite, au pire moment de la pandémie, les lieux de culte avaient été fermés.  Explications.

"Je salue mes frères et sœurs musulmans en ce mois saint de Ramadan. Je commencerais mon propos en soulignant que Dieu ne nous a soumis à aucune contrainte dans la pratique de notre religion. Pourquoi il n’y a pas de contrainte ? C’est parce que la religion n’est ni une pensée, ni une croyance pour plaire à une âme encore moins ce que le cœur désire. C’est une loi établie. Que dit le prophète de l’islam ?

Dans ses révélations, nulle part il n’est inscrit de faire subir des tourments à ses frères musulmans. Nous dirons aux guinéens de se calmer et qu’ils sachent que la religion est une prescription divine. Toutes les règles de conduite du musulman sont prescrites dans le saint coran. La religion musulmane a été révélée au prophète Muhammad (PSL), mais la traduction du saint coran n’a pas été achevée du vivant du prophète Muhammad.  Il y a des faits qui ne sont pas déroulés du temps du prophète. Par contre le coran étant un livre complet, il existe dans ce livre saint des prophéties qui ont été révélées avant, pendant et après la vie de Muhammad (PSL).

Je demanderais à mes compatriotes de se calmer (…), si en tout cas ce qu’ils réclament c’est au nom de la religion musulmane. Personne n’a adoré cette religion plus que notre prophète. Donc, si tu veux avoir les bienfaits de la religion et pour mériter le paradis, il faut se conformer aux préceptes édictés et transmis par le prophète Muhammad (PSSL) à l’humanité. Il est inscrit dans plusieurs autres hadiths et livres que le prophète nous a d’abord recommandé de connaitre Dieu avant de l’adorer. Au nom de l’Islam, nous demandons à tout chacun de ne pas politiser la religion encore moins en faire une histoire tribale.

Il est de notre devoir, nous chefs religieux de vous enseigner la parole divine. En ce mois béni, on doit poser des actes qui vont dans le sens de nous rapprocher du paradis et non le contraire. Il est même recommandé par le Miséricordieux, lorsqu’on n’est pas apte à faire le jeûne, à cause d’une maladie ou un empêchement, tu es libre de t’en passer. L’islam a été révélé pour préserver les âmes.

Personne n’a interdit la prière, mais pour l’instant c’est interdit de le faire dans les mosquées à cette période. Le pourquoi ? C'est de préserver nos âmes. Dieu a fait que nous vivons dans une période où il est désormais difficile de duper son prochain. Nous sommes tous conscients que ce qui arrive en INDE de nos jours est une catastrophe. Nous avons tous appris que les nouveaux variants du corona sont plus dangereux que les précédents. Une maladie qui a tué 3000 personnes en un jour est une catastrophe. 

Bien que nous aimions l’Islam, mais nous ne l’affectionnerions jamais plus que les mecquois. Au pire des moments de la pandémie, l’Arabie Saoudite a fermé les lieux saints de l’islam. Même au Maroc la rigueur est de mise en ce qui concerne les lieux de culte puisqu’ils ferment à 20 heures. Le musulman ne doit pas dire qu’il ferait ce qu’il veut mais plutôt il doit demander ce que le prophète Muhammad a transmis. Le fait d’interdire le Qiyam Layl chez nous c’est à cause de cette pandémie. Elle est présente sur tout le territoire guinéen et les hôpitaux sont bondés".

Bah Boubacar Loudah

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 113

Créé le Jeudi 06 mai 2021 à 10:34

TAGS