Grogne en Haute Guinée : un mort à Kérouané, trois blessés par balles à Kankan…

Guinée

KANKAN-Les manifestations contre l'interdiction des prières nocturnes "Qiyam Layl" dans les mosquées durant les dix derniers jours du ramadan, prennent des allures dramatiques.

En Haute Guinée où se concentre la contestation, depuis l'annonce de cette décision, au moins un mort et trois blessés ont été enregistrés, a appris Africaguinee.com. 

Un jeune élève a été tué par balle dans la ville de Kérouané dans des heurts survenus dans la nuit du mercredi à jeudi 6 mai 2021. Ces incidents ont éclaté peu après la prière de 20h.

" Quand nous avons terminé la prière de Nafila, des gens ont commencé à murmurer. C'est ainsi, la colère est montée d'un cran. Les manifestants se sont dirigés sur les routes pour demander la reprise des prières collectives nocturnes à Kérouané", a confié un citoyen de la ville.

Aux dires de notre interlocuteur, les manifestants ont lancé des pierres en direction des forces de l'ordre venues les disperser. Ces derniers ont répliqué avec des gaz lacrymogènes. C'est dans ces heurts qu'un jeune collégien aurait été touché par balle, il a succombé.

A Kankan, après les violents incidents d'avant-hier nuit, des éléments de l'armée ont fait des patrouilles nocturnes la nuit d'hier, faisant des sommations. Trois citoyens ont été blessés par balles.

Nous y reviendrons !

 

Depuis Kankan, Facély Sanoh

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 06 mai 2021 à 13:48

TAGS