Lutte contre le Covid-19 et Ebola : Search For Common Ground forme des web activistes et jeunes leaders sur la gestion des rumeurs

Guinée
Search For Common Ground forme des web activistes et jeunes leaders sur la gestion des rumeurs
Search For Common Ground forme des web activistes et jeunes leaders sur la gestion des rumeurs

CONAKRY- Pour pallier les fausses informations qui entourent les maladies de covid-19 et Ebola en Guinée, l'ONG Search For Common Ground (SFCG), a organisé ce mercredi 05 mai 2021, un atelier de renforcement de capacités en faveur des web activistes et jeunes leaders des fédérations de clubs de paix. Le but est de favoriser à la déconstruction des infox et la gestion des rumeurs, en cette période de double crise sanitaire.

Cette activité s'inscrit dans la dynamique de l'ONG de rendre plus efficace la réponse sanitaire au covid-19 et à Ebola en Guinée. Elle a été rendue possible grâce à un appui financier de l’Union Européenne. Le projet placé sous la houlette du ministère de la santé à travers l’ANSS (Agence nationale de Sécurité sanitaire), vise à favoriser une communication efficace, en vue d'établir la confiance et la collaboration entre les autorités, les acteurs de la santé, la société civile, les medias et les citoyens.

Pour Fanta Conté, chargée de projet à SFCG, l’objectif de cet atelier intitulé, "appui à la gestion des rumeurs, diffusion d’informations fiables et le renforcement de la cohésion sociale" est d’amener la population à croire en l’existence des maladies de Covid-19 et Ebola. En vue de prendre des mesures idoines pour se protéger.

’Les périodes d’épidémie et de pandémie sont toujours des moments propices à la propagation des rumeurs. Les citoyens ont vraiment soif d’informations pendant ces périodes. Alors, quelquefois ils se contentent de rumeurs. Parce qu'ils ne peuvent pas faire la différence entre ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas’’, a indiqué la chargée de projet à SFCG. Selon elle, l’objectif global de ce projet est de renforcer la diffusion d’informations fiables, mais aussi et surtout de contribuer au renforcement de la confiance entre les différents acteurs que sont : les autorités, la population et le personnel de la santé.

’Les rumeurs constituent un facteur qui impacte beaucoup la riposte. Quand on n’arrive pas à diminuer la rumeur, nous n’arriverons pas à aboutir à de bons résultats dans le cadre de la lutte contre le covid-19 et Ebola. Comme nous au niveau de SFCG, nous avons de l’expertise dans le domaine de la communication, on s’est dit d’accompagner les efforts des autorités dans ce sens, pour qu’on puisse ensemble contribuer à la déconstruction de toutes les rumeurs qui sont autour de la pandémie du covid 19 et d’Ebola. Mais nous comptons, dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, utiliser les jeunes blogueurs, parce que les réseaux sociaux constituent des canaux pour la propagation des rumeurs, mais également des jeunes leaders des clubs de paix qui vont nous aider à identifier et de collecter les rumeurs au niveau des quartiers. Ensemble, nous allons analyser ces rumeurs et voir quelles sont les actions appropriées à mettre en œuvre pour aider les autorités à déconstruire ces rumeurs’’ a-t-elle déroulé.

A la fin de cet atelier, une cellule de veille va être mise en place, au niveau des communes de Matoto et de Ratoma pour aider à faire ce travail d’identification pour porter des actions idoines.

’Au-delà de ces blogueurs et jeunes leaders, nous allons aussi utiliser les communicateurs traditionnels qui vont nous aider dans le cadre de la sensibilisation au niveau communautaire et les medias dans le cadre de diffusion de nos information pour pouvoir toucher le maximum de personnes à travers nos différentes activités’’, a expliqué madame Condé Fanta Conté, chargée de projets à Search For Common Ground.

Mathias Koly Koivogui, Directeur Pays par intérim de Search For Common Ground, dans son intervention a rappelé que ce projet a été initié pour pallier les fausses informations qui entourent les maladies covid-19 et Ebola en Guinée.

’Si quelqu’un ne croit pas en l’existence de quelque chose, il lui sera difficile de se protéger contre cette chose. C’est pourquoi avec nos partenaires comme l’union européenne, on a jugé utile de mettre en œuvre un projet contre les fausses rumeurs qui entourent chaque pandémie, mais aussi de donner la bonne information à la population guinéenne. Dire qu’Ebola et le covid sont des maladies qui existent et il vaut mieux se protéger contre elles. Pour ce faire, il faut respecter les mesures barrières, prendre les vaccins qui sont les seules voies pour se protéger’’, a recommandé le Directeur Pays par intérim de Search For Common Ground.

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel: (+224) 655 31 11 13

Créé le Mercredi 05 mai 2021 à 20:26