Kankan : Pneus brûlés, routes barricadées, des citoyens défient l'autorité…

Haute Guinée
Des citoyens brûlent des pneus dans les rues de Kankan, en signe de protestation contre la fermeture des mosquées  à la prière de Qiyam Layl
Des citoyens brûlent des pneus dans les rues de Kankan, en signe de protestation contre la fermeture des mosquées à la prière de Qiyam Layl

CONAKRY-Alors que le préfet de Kankan avait mis en garde tout contrevenant par rapport à la mesure d'interdiction des prières nocturnes "Qiyam Layl" dans les mosquées, de nombreux citoyens ont manifesté dans la nuit du mardi à mercredi 05 mai 21, dans la commune urbaine.  

Une manifestation similaire s'était déjà produite à Siguiri, une autre ville de la Haute Guinée, dans la nuit du lundi, faisant de nombreux dégâts.

Des citoyens en colère ont investi les rues aux environs de 2 heures du matin dans certains quartiers de la commune urbaine de Kankan, pour protester contre la décision du secrétariat général aux affaires religieuses, relative à l'interdiction des prières collectives nocturnes dans toutes les mosquées du pays.

Des pneus brûlés, des routes barricadées, la nuit a été très agitée notamment au rond-point M'balia, dans le quartier éponyme.

Nous demandons tout simplement l'annulation de cette décision de la fermeture des mosquées, sinon nous allons continuer à manifester. Nous exigeons l'ouverture des mosquées", a lancé un manifestant. 

Dans la journée du mardi 4 mai 2021, le préfet de Kankan Amara Lamine Soumah, avait menacé tout citoyen, qui s'opposerait à cette décision du secrétariat général aux affaires religieuses.

A Kankan, des leaders religieux ont vivement critiqué cette décision des autorités religieuses et sanitaires du pays, visant selon elles, à prévenir tout risque de contamination à la Covid-19. 

Depuis Kankan, Facély Sanoh

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 05 mai 2021 à 10:38

TAGS