Guinée-Fin agitée du mois de Ramadan : plusieurs citoyens interpellés…

Guinée
Un jeune manifestant arrêté par un gendarmes, image d'archive
Un jeune manifestant arrêté par un gendarmes, image d'archive

La Guinée connait une fin de Ramadan très agitée. Des manifestations sur fond d'indignation rythment la dernière décade de ce mois de pénitence.

A l'origine : La décision des autorités religieuses et sanitaires interdisant les prières collectives nocturnes dans les mosquées durant les dix (10) derniers jours du Ramadan. Cette mesure est honnie par bon nombre de citoyens.

A Siguiri, Kankan, dans le nord-est du pays, N'Zérékoré dans le sud, de nombreux fidèles ont exprimé leur réprobation par rapport à cette mesure, qui selon les autorités, vise à prévenir tout risque de propagation de la Covid-19.

A Nzérékoré, principale agglomération de la Guinée forestière, plusieurs citoyens ont été interpelés. Ces interpellations font suite à des manifestations de jeunes qui protestent contre l’interdiction de la prière du qiyam layl dans les mosquées dans les dix dernières nuits du mois saint de ramadan.

Une dizaine de personnes a été interpelée suite à ces manifestations dans la commune urbaine de Nzérékoré. Selon une source sécuritaire, les manifestants ont passé leur première nuit à l’escadron mobile N°10 de Nzérékoré.

A suivre…

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Pour Africaguinee.com

Tél : (00224) 628 80 17 43

Créé le Mercredi 05 mai 2021 à 22:06

TAGS