Timbi-Madina : le PDAIG remet des semences maraichères à la fédération des paysans du Fouta Djallon

Foutah

TIMBI-MADINA-Le Projet de Développement Agricole Intégré de Guinée (PDAIG) a officiellement remis ce lundi 3 mai 2021 à la Fédération des Paysans du Foutah Djallon des semences destinées aux cultures maraichères. Il s'agit de semences d’aubergine, de piment, de tomates, de laitue, du chou, du poivron…et de 3200 arrosoirs. Cet appui va permettre aux bénéficiaires, impactés par la Covid-19, de mieux rebondir après une année particulièrement difficile. 

La cérémonie de remise a réuni des responsables du projet PDAIG financé par la Banque mondiale à hauteur de 40 millions de dollars, les bénéficiaires ainsi que des autorités locales de Timbi Madina. Dans son discours de circonstance, le coordinateur du PDAIG est revenu sur la portée de cet important appui.

« L’initiative qui nous regroupe ici ce matin concerne l’acquisition d’un certain nombre de kits dans le cadre du soutien à la résilience des acteurs agricoles à la base. Nous savons tous que la pandémie de Covid-19 a fortement affecté notre économie, surtout les acteurs qui sont dans les cultures fraiches. Quand on parle de déficit d’accès aux marchés, de la non-disponibilité des marchés du fait de la fermeture des espaces publics, des hôtels et de l’arrêt d’un certain nombre d’activités qui sont souvent tributaires pour les acteurs agricoles, alors on se rend compte que la pandémie a eu un impact considérable sur les acteurs que vous représentez. C’est dans ce cadre que le gouvernement a adressé une requête à la Banque Mondiale avec des instruments de mobilisations des financements dans le nouveau projet appelé la composante d’intervention en cas d’urgence imprévue. C’est dans ce cadre que 4 millions de dollars ont été mobilisés par le projet PDAIG pour financer une partie de ce plan de riposte.

L’année dernière également nous avons eu à faire des acquisitions en terme de semences, des produits phytosanitaires, des engrais et autres mais aussi sur les aspects de l’aviculture et de l’aquaculture qui ont été distribuées dans tout le pays. Au moins 40 000 ménages ont eu à bénéficier de ces kits. La filière pomme de terre est l’une des filières prioritaires de ce projet, ce qui fait que nous avons bien voulu accorder ces kits à la demande des acteurs de la fédération de la façon la plus prompte possible afin de renforcer davantage la résilience des acteurs de la pomme de terre (…) D’autres acteurs et des femmes développent des cultures maraichères. C’est dans ce cadre que nous avons initié cette activité et nous nous réjouissons de cette forte mobilisation qui dénote l’engagement et toute la volonté des acteurs ici présents à s’inscrire dans cette logique », s'est réjoui le coordonnateur du PDAIG, Ibrahima Sambegou Gassama

Au nom des bénéficiaires Mamadou Bah, le président de la filière pomme de terre de Timbi Madina a indiqué que ces gestes du PDAIG sont venus à point nommé. Dans son intervention, il a listé d’autres actions en cours du PDAIG.

« Nous avons reçu du PDAIG une importante quantité de semences qui équivaut à 21 cartons de semences d’aubergine, de piment, de tomates, de laitue, de chou, du poivron et 3200 arrosoirs. Ces dons seront répartis entre 4000 paysans et producteurs", a indiqué M. Mamadou Bah.  

Outre les paysans et producteurs de Timbi Madina, le geste du PDAIG va toucher également des groupements agricoles de Mamou, Dalaba, Pita, Labé, Mali.

"L’arrivée de ces intrants va changer beaucoup dans l’alimentation. Avec cet appui, les conditions de vies des producteurs seront améliorées. Ça nous permettra de remonter la pente puisque, les agriculteurs ont souffert vraiment de la pandémie du Covid-19. Donc, ce geste est vraiment un appui pour nous agriculteurs de la part du PDAIG qui se bat pour nous redonner le sourire.  Il y a aussi des investissements hydroélectriques en cours de réalisation et nous attendons encore une quantité de semences de la pomme de terre. Les engagements du PDAIG en faveur des agriculteurs sont énormes », a expliqué M. Bah.

capture_decran_2021-05-03_a_21.57.37.png

Présidant la cérémonie, le sous-préfet de Timbi-Madina, Amadou Pathé Diallo a exprimé toute sa joie par rapport à ce geste du PDAIG en faveur des agriculteurs de sa juridiction.

« C'est une fierté de voir cette équipe du PDAIG sur le terrain en train de valoriser la politique agricole du président de la République qui a toujours recommandé de produire ce que nous consommons. Nous sommes très heureux de l'action du PDAIG et la Banque mondiale qui accompagnent notre gouvernement à travers le ministère de l’agriculture et de l’élevage pour que les paysans profitent, avec l’accompagnement de la fédération des paysans du Fouta Djallon qui est bien structurée depuis plus de 20 ans. Cette fédération a préparé les mentalités dans le cadre du développement agricole. Vous lisez même sur le visage des paysans la joie après la remise de ces dons venus du PDAIG. L’assistance est vraiment de taille. Certes, avec cette assistance les producteurs vont voir le bout du tunnel après une année de perte. J’invite les bénéficiaires à bien utiliser ces intrants et ces semences reçues ce matin », a lancé le sous-préfet de Timbi-Madina.

Le projet PDAIG contribuera au programme de développement économique et agricole de la Guinée et favorisera la réduction de la pauvreté. A travers ce projet financé à hauteur de 40 millions de dollars, il est fort à parier qu'il favorisera la réalisation du double objectif du Groupe de la Banque mondiale de mettre fin à l’extrême pauvreté et de promouvoir une prospérité partagée, ainsi que la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) de pauvreté zéro et de faim zéro d’ici 2030.

capture_decran_2021-05-03_a_21.57.59.png

 Le projet est une initiative du gouvernement guinéen qui entre dans le cadre de l’appel au soutien à la mise en œuvre du programme national de développement économique et social "PNDES".

A côté PDAIG, un autre projet de mobilité connectivité rurale est identifié. Son objectif premier est d’aider au désenclavement des zones de culture des périmètres dans le cadre de ce projet.

"Il y a des pistes déjà identifiées à Timbi-Madina ici que le projet se fait le devoir de réhabiliter ou même de construire. La troisième initiative qui est la plus grande d’ailleurs, c’est le projet de l’agriculture commerciale PDAG dont les accords viennent d’être signés pour une première phase de 100 millions de dollars et une deuxième phase également de 100 millions US. Ceci va contribuer fortement à accélérer toutes les cultures d’exportation dont notamment la pomme de terre. Donc, c’est une joie pour moi d’annoncer toutes ces bonnes nouvelles à la population de Timbi Madina particulièrement aux  producteurs", a rappelé M.  Ibrahima Sambegou Gassama.

 

Alpha Ousmane Bah (AOB)

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 664 93 45 45

Créé le Mardi 04 mai 2021 à 0:01