1er mai: Que reclame Aboubacar Soumah?

Guinée
Aboubacar Soumah, secrétaire général du Slecg
Aboubacar Soumah, secrétaire général du Slecg

CONAKRY-A l’occasion du 135 ème anniversaire de la fête internationale du Travail, célèbré ce samedi 1er mai, le mouvement syndical Guinéen a soumis au gouvernement et au patronat plusieurs demandes dont la revalorisation du SMIG (Salaire minimum interprofessionnel garanti) à hauteur de 1.500.000 Gnf.

C'est le secrétaire général de syndicat libre des enseignants de Guinée  qui a fait la lecture du cahier de charge dans lequel ces requêtes sont formulées. Il a ainsi énuméré : 

“La revalorisation du Salaire minimum interprofessionnel garantie (SMIG)  à hauteur d’un million cinq cent mille Francs (1.500.000GNF), l'Augmentation de 50%  du salaire indiciaire des fonctionnaires  et les pensions, l'engagement à la Fonction Publique des enseignants contractuels en situation de classe, le maintien du prix du carburant à la pompe à 9000gnf, la reprise des élections sociales, le renouvellement du mandat des membres du conseil d’administration dont les mandats sont échus, l'Audit de la caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS), la Révision des conventions collectives, la  mise en place d’une banque de l’habitat, la Réorganisation de l’inspection générale du travail, le relèvement de l’allocation familiale, le respect de la liste des emplois protégés et la Guinéenisation des postes» a déclaré Aboubacar Soumah.

Le mouvement syndical dénonce aussi l'immixtion de l'exécutif dans les affaires syndicales.

A suivre...

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 664-72-76-28

Créé le Samedi 01 mai 2021 à 17:50