Croisade contre la Covid-19 et Ebola : Search For Common Ground lance le projet d’Appui à la Gestion des rumeurs…

Conakry

CONAKRY-En vue de contribuer à rendre plus efficace la réponse à la double crise sanitaire "covid-19 et Ebola" en Guinée, l’ONG internationale Search For Common Ground (SFCG), vient de mettre en place un projet intitulé "Appui à la Gestion des rumeurs, diffusion d’informations fiables et renforcement de la cohésion sociale en Guinée".

Cet important projet est financé par l’Union Européenne a pour principal objectif de contribuer à rendre plus efficace la réponse sanitaire à la covid-19 et à Ebola en Guinée en favorisant une communication juste et efficace.

L'atelier de lancement dudit projet a eu lieu ce jeudi 15 avril 2021, dans un réceptif hôtelier de la place, en présence des responsables de SFCG, de l'ANSS et de l'UE. Selon les autorités sanitaires, à travers ce projet, la Guinée marque un pas significatif dans la riposte à la covid-19 et au virus Ebola.

Dans le contexte de la réponse à la covid-19 et Ebola, ce projet placé sous la houlette du ministère de la santé et de l’ANSS, vise à favoriser une communication efficace, établir la confiance et la collaboration entre les autorités, les acteurs de la santé, la société civile, les medias et les citoyens.

Mathias Koly Koivogui, directeur pays par intérim de Search For Common Ground, dans son intervention a indiqué que face à cette pandémie de Covid 19 et la résurgence de la maladie à virus Ebola, les efforts doivent être redoublés dans le respect des mesures barrières mais aussi développer et entretenir une bonne campagne d’informations et de gestion des rumeurs.

 ‘’Les rumeurs et la désinformation constituent un risque aussi bien pour la réponse à la covid-19 et Ebola que pour la dynamique des conflits existants. Les rumeurs doivent être traitées efficacement pour lutter contre la propagation de la covid-19 et du virus Ebola’’, a-t-i indiqué.

En réponse à cette situation, le directeur pays par intérim de SFCG, annonce que son ONG compte mettre en œuvre cet important projet d’appui à la gestion des rumeurs, financé par l’UE.

’Ce projet a pour objectif principal de contribuer à rendre plus efficace la réponse sanitaire à la covid-19 et à Ebola en Guinée en favorisant une communication efficace, la confiance et la collaboration entre les autorités, les acteurs de la santé, la société civile, les medias et les citoyens en vue d’une bonne coordination’’, a affirmé M. Marcel Koly Koivogui.

Poursuivant, il ajouté que ce projet vise aussi à soutenir avant tout les efforts de l’Etat guinéen à développer des actions concertées et inclusives de prévention de potentielles crises sanitaires et sociales liées à la situation sanitaire.

‘’Il s’agira pour notre organisation avec l’appui financier de   l’UE d’apporter son expertise et sa contribution aux actions louables posées par le gouvernement guinéen’’, a-t-il précisé, avant de remercier la délégation de l’UE pour la confiance placée en Seach For Common Ground pour la conduite de ce projet.

Pour Diana Moderno, chargée de programmes à la délégation de l’Union Européenne en Guinée, les informations trompeuses sur les soins de santé mettent en péril la santé publique. C’est pourquoi, a-t-elle dit, l’Union Européenne a choisi de soutenir ce nouveau projet mis en œuvre par SFCG pour lutter contre la désinformation.

 ‘’ C’est un grand plaisir pour moi de participer à l’ouverture à cet atelier. Depuis plus de trois décennies, la délégation de l’UE est un partenaire fiable et engagé dans le secteur de la santé en Guinée. Plus de 100 millions d’Euros ont été alloués à des projets spécifiques qui interviennent à tous les niveaux de la pyramide sanitaire ainsi qu’au niveau communautaire’’ a rappelé la cheffe de programmes à l’UE en Guinée.

Toujours dans son speech, madame Diana Moderna a aussi indiqué que ce projet vise une communication de proximité pour améliorer la confiance et la collaboration entre les autorités, les acteurs de santé, la société civile, les medias et les citoyens. Un travail de persuasion doit être fait sur le vaccin, a-t-elle souligné.

Pour sa part Dr Bouna Yattasaye, directeur général adjoint de l’ANSS (Agence nationale de Sécurité Sanitaire), a salué cette belle initiative de SFCG et en a appelé à la conscience de tout un chacun à œuvrer pour éradiquer ces maladies de la Guinée.

‘’ Je dis merci à l’UE qui a contribué à l’acquisition des vaccins AstraZeneca et pour la vaccination. Merci à SFCG pour cette belle initiative’’ a salué Bouna Yattasaye.

A son tour, le Conseiller chargé de la politique sanitaire représentant du ministère de la Santé, a rappelé que ce projet vise à rendre plus efficace la réponse à la covid-19 et Ebola en Guinée  à travers une communication de proximité de nature à améliorer la confiance et la collaboration entre les autorités, les acteurs de la santé la société civile, les medias et les citoyens.

‘’ Il s’agit donc d’un appui inestimable qui permettra aux bénéficiaires d’avoir accès aux informations fiables et crédibles sur ces maladies. A travers ce projet, la Guinée marque un pas significatif dans la riposte à la covid-19 et au virus Ebola. Spécialement dans le secteur de la communication, l’information et la gestion des rumeurs’’, a indiqué Docteur Mamady Kourouma.

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

Créé le Jeudi 15 avril 2021 à 18:34