Ramadan : "Ceux qui sont enrhumés doivent s'abstenir de venir dans les mosquées..."

Guinée
Image d'illustration
Image d'illustration

CONAKRY- "Ceux qui savent qu’ils sont enrhumés ou qui ont des symptômes respiratoires doivent s'abstenir de venir dans les moquées lors des prières collectives". Tel est le conseil donné ce mardi 13 avril 2021, par les autorités sanitaires du pays, qui appellent les fidèles musulmans au respect des mesures barrières pour éviter la propagation du virus "Sars Cov2", pendant le Ramadan, qui vient de débuter en Guinée.

 « Quand on analyse certaines activités pendant le ramadan, ça entraine la mobilisation des fidèles. Il y a deux à trois lieux de regroupement important pendant le ramadan. Le premier, c’est pendant les cinq (5) prières. Beaucoup de gens qui n’étaient pas réguliers à la prière, le deviennent pendant le ramadan. C’est tout à fait normal parce que c’est un mois de prière et de demande de pardon chez Dieu. Le deuxième, c’est pendant le Naafila (prière collective de la nuit) et le troisième, c’est la prière de vendredi qui réunit beaucoup de fidèles (…) Nous nous voulons attirer l’attention des uns et des autres, en tout lieu et en tout temps, qu’on soit vacciné ou pas, il y a des mesures incompressives qu’on doit respecter. La première, c’est le port des bavettes, il faudra les porter.

La deuxième mesure, c’est la distanciation. Il faudra pendant les prières collectives, qu’on respecte les 1 m 50 dans les mosquées et dans tous les lieux collectifs. Et ceux qui savent qu’ils sont enrhumés, qui ont des symptômes respiratoires, ils doivent s’abstenir de venir dans les prières collectives. Si tu sais que tu as la grippe, tu tousses ou tu as des difficultés respiratoires, je t’en prie, pour l’amour de Dieu et pour le respect du mois de ramadan, il faut se rendre dans une de nos formations sanitaires ou ne pas aller dans un lieu public. Parce qu’en voulant amortir d’autres péchés tu risques d’en prendre encre en contaminant d’autres personnes. Et ça, c’est quel que soit le type de maladie que la personne a. Que ça soit la grippe simple ou Corona, si tu as par exemple la grippe, tu vas tousser et contaminer les gens.

Que tous les musulmans contrôlent autour d’eux, s’il y a quelqu’un qui tousse, signalez-le paisiblement pour la santé du groupe sinon, il va diffuser le virus partout et quel que soit la nature du virus. La dernière mesure c’est le lavage des mains. Nous avons donné des kits aux mosquées. Il faut que les gens acceptent de laver leurs mains. Et le plus fort, c’est d’abandonner les accolades en cette période de covid. C’est vrai que c'est dans nos coutumes mais si ça peut entrainer des cas de maladie, pour le moment préservons-nous » a conseillé le DG l’agence nationale de sécurité sanitaire, Dr Sakoba Keita.

A suivre…

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664-72-76-28

Créé le Mardi 13 avril 2021 à 19:57