Nouvelle révélation de Kassory sur les casses à Dubreka : " La décision vient de Conakry…"

Guinée
Dr Ibrahima Kassory Fofana, Premier ministre de Guinée
Dr Ibrahima Kassory Fofana, Premier ministre de Guinée

CONAKRY- Le premier ministre Ibrahima Kassory Fofana, a apporté ce mardi 13 avril 2021, des précisions sur la polémique suscitée par sa dernière sortie à l'Assemblée Nationale à propos des casses des maisons à Coyah et Dubreka.

Droit dans ses bottes, le Chef du Gouvernement guinéen soutient mordicus que les coupables de cette ‘’ignominie’’ ne sont pas encore trouvés. Dans ses explications M. Fofana en langue locale soussoukhoui, a relaté comment il a appris cette nouvelle, dit-il, en même temps que le président de la république.  Dr Ibrahima Ibrahima Kassory Fofana révèle que l'ordre de casser les maisons est venu de Conakry, mais personne n'en connait la source. Du moins pour l'instant. 

Lire aussi-Polémique autour des casses : Cellou jette un nouveau pavé dans la mare…

’ Je le dis au nom de Dieu, lorsque j’ai appris que les maisons ont été détruites à Dubréka, j’étais interloqué (…), c’est le chef de l’Etat en personne qui m’a demandé si je suis au courant de la démolition des bâtiments à Dubréka. Je lui ai répondu "Oui", j’ai eu vent de cela. Alors, il me dit que c’est le préfet qui a fait cela. Et il m’a indiqué qu’il allait le débarquer (…). Tout simplement, aux dires du Président le préfet n’a pas agi selon ses recommandations.  C’est ainsi que j’ai appelé le préfet Younoussa Lebon qui me dit aussi que ce n’était pas lui. Ce même soir je lui ai dit de venir nous expliquer ce qui se passe. Le lendemain, j’ai fait le compte rendu au chef de l’Etat en lui disant que Lebon aussi n’était pas au courant. La décision vient de Conakry mais personne n’en connait la source’’ a relaté le premier ministre en langue soussou chez nos confrères de Djoma TV.

Lire aussi-Casses des maisons-Alpha Condé tranche : " Tout occupant déguerpi…"

Après cela, selon Kassory Fofana, le chef de l’Etat et lui ont convoqué le ministre de l’Urbanisme pour lui demander d’où est venue la décision d’aller détruire les habitations des gens dans Dubréka.

‘’ Le Président a rappelé qu’il s’agit des emprises de la route, et par ricochet de récupérer tous les domaines hérités du contentieux franco-guinéen dont la commission mise en place par lui n’a même pas commencé son travail. Il y a de cela un mois, nous avions indiqué que toutes les personnes victimes de casses et qui ont des papiers légaux de se présenter devant le préfet ou leurs élus locaux, ils seront remboursées. C’est ce que j’ai dit au Parlement et c’est ça la vérité’’ a-t-il expliqué.

Pour le chef du gouvernement, -qui revendique son appartenance à la région de la Basse-Guinée-, il est impensable pour lui d'être complice d’un quelconque individu pour détruire la Basse-Guinée.

‘’ Je ne peux pas être Premier ministre, originaire de la Basse-Guinée et être complice de la destruction des biens des populations de ma région. Je ne ferais jamais celaSi nous devons poser des actes utilitaires sur la voirie, les gens seront automatiquement dédommagés’’, a soutenu le premier ministre guinéen.

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

Créé le Mardi 13 avril 2021 à 17:12