Assassinat de Boubacar Bah à Madina : Comment l'opérateur économique a été tué...

Conakry
Elhadj Boubacar Bah tué à Madina
Elhadj Boubacar Bah tué à Madina

CONAKRY- C’est l’émoi et la consternation dans la famille d’Elhadj Boubacar Bah, l’opérateur économique guinéen assassiné par des inconnus au petit matin du lundi 12 avril 2021.

Son épouse  dame Rama Pellel est inconsolable. Visage endolori par l’apitoiement, la voix tremblotante à peine audible et stupéfaite, cette mère de deux enfants, a accepté de témoigner sur les derniers instants qu’elle a vécus avec son mari, avant qu’il ne  rencontre ses bourreaux. 

’Je suis sortie avec mon mari aux alentours de 5h du matin parce que je devais accompagner ma belle-sœur à l’hôpital. Pendant que nous partions, il filait assez et je lui ai demandé de faire attention puisque j’avais un mauvais pressentiment. Etant un croyant, il m'a repondu que rien de mal ne nous arrivera. Nous sommes arrivés à l'hôpital à 6heures du matin, il a fait sa prière de l’aube à Cosa et il m’a d’ailleurs demandé quel était notre numéro  d’arrivée chez ce médecin, je lui ai répondu que j’occupais la 6ème place et  donc sûrement je ne prendrais pas assez de temps aujourd’hui. 

Vers le matin, à ma grande surprise, je reçois un appel de mon grand frère demandant le numéro de téléphone de mon beau-frère. Je n’étais pas du tout rassurée par cet appel inopiné de mon frère. C’est ainsi que j’ai cherché à joindre mon mari sur ces différents numéros de téléphone mais aucun d'entre eux n'était joignable. Ne me sentant toujours pas rassurée, j’ai appelé un jeune qui travaillait avec Elhadj Boubacar pour lui demander sa position, il me répondit qu’il n’était pas encore arrivé à madina. C’est suite à tout cela que j’ai décidé d’appeler mon beau-frère qui m’a dit qu’il était à Donka avec mon mari qui a été étranglé par des inconnus. Ma surprise fut grande lorsque j’ai entendu mon grand frère en sanglot, c’est alors que j’ai compris que mon mari a été tué. Alors comme paralysée, j’appelle ma coépouse pour lui annoncer la nouvelle que notre amour de mari a été assassiné’’, nous a confié la jeune dame.

En larmes et inconsolable, la fille ainée de cet opérateur économique nous fait le récit de ce qui constitue le pire souvenir de son existence.

‘’ La dernière fois de voir mon cher papa c’était à 5h du matin parce qu’il sortait plutôt que prévu pour éviter les embouteillages. Après sa prière il arrive à dixinn gare où il a l’habitude de garer sa voiture avant de rejoindre son commerce. C’est là-bas qu’il a été étranglé par des inconnus. Quelques temps après l'agression, un monsieur qui l’a aidé à partir à Donka a appelé mon oncle pour lui faire part de ce acte  ignoble qu’a subi mon cher papa. Mon père était un homme bien qui ne sait pas faire du mal à une mouche. Je lui souhaite le paradis éternel’’  a-t-elle sangloté.

Elhadj Boubacar Bah, importateur de chaussures,  a été étranglé par des bandits. La victime, la cinquantaine révolue,  laisse derrière lui  deux veuves et six enfants inconsolables. 

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com 

Tél. : (+224) 655 31 11 13

Créé le Mardi 13 avril 2021 à 10:38