Labé : triste fin pour Ibrahima Barry et Mamadou Sylla Diallo...

Echos de nos régions
Site touristique de Taity
Site touristique de Taity

LABE-Partis se baigner dans un site touristique situé dans la commune rurale de Diountou, deux jeunes lycéens ont perdu la vie des suites de noyade à la chute de Taiti, un site très prisé par la jeunesse. Le drame survenu dans la soirée du jeudi 01 avril 2021 a suscité une forte émotion. Au nombre de six, le groupe de jeunes a quitté la préfecture de Labé pour se rendre dans cet endroit pour s’amuser. Leur excursion a viré au drame.

 « J’étais à Lélouma lorsqu'on m'a informé de cette noyade. Lorsque le drame a eu lieu, les populations de la localité, notamment ceux de ley Télihoun et les villages environnants se sont déployés sur les lieux, ils ont pu sortir les corps de l’eau. Je suis venu à ce moment, nous avons ensemble pris les corps pour les amener à la mosquée du village où il y a une morgue. Vers 20 heures, nous avons remis les corps à leur famille. Nous présentons nos sincères condoléances aux familles éplorées, la chute de Taity a enregistrées ces dernières années plusieurs cas de décès » indique Amadou Siddy Diallo.

De l'origine du drame…

Il explique que même avec une forte pluie en saison hivernale, l’eau ne déborde jamais les rives de ce site touristique. Leur noyade serait causée par les conduites d’eau installées sur le site.

 « Il y a une forte turbulence de l’eau qui s’échappe à travers ces conduites. Toute personne qui vient de ce côté et ne connaissant pas l’existence de ces puits s'expose. Mais comme on le dit les baigneurs sont attirés par la forte pression (…). Je crois que les jeunes ont été victimes de ça. Le premier lorsqu’il a commencé à se noyer, le second lui aurait tendu la main et a tenté de le sauver. La pression de l’eau était forte, c'est ce qui les a emportés. Un troisième a voulu suivre également pour essayer de les sauver, mais un autre l'en a dissuadé. Ce qui est survenu au site, c'est vraiment déplorable » a-t-il déclaré.

Le site était pourtant interdit d’accès à cause des cas de décès devenus fréquents sur ce lieu. Mais plusieurs jeunes bravent cet interdit pour s’y rendre.

« Le plus souvent, les parents interdisent l’accès au site à des moments donnés, mais vu que la jeunesse a souvent envie de vibrer un peu, des jeunes y vont. La fréquentation a repris sans l’accord des autorités. Pour le moment, des dispositions ont été prises pour la fermeture du site touristique en attendant de voir quel est le réel problème du lieu. Donc, des études seront faites. Comme ça nous saurons dire qu’est ce qui est possible pour éviter d’éventuels cas de décès. C'est seulement après ça que nous pourrons remettre le site à la disposition du public » rajoute le directeur sous-préfectoral de la jeunesse de Diountou.

Les deux victimes Ibrahima Barry et Mamadou Sylla Diallo ont rejoint leur dernière demeure ce vendredi 2 avril 2021 au cimetière de Bowloko.

Depuis Labé, Thierno Oumar Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 03 avril 2021 à 11:32