Guinée: Alpha Condé réussira-t-il à casser l'élan belliqueux de ses opposants?

Guinée
Alpha Condé, président de la République de Guinée, Abdourahmane Sanoh coordinateur du FNDC et Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG
Alpha Condé, président de la République de Guinée, Abdourahmane Sanoh coordinateur du FNDC et Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG

CONAKRY-Quatre mois après l'élection présidentielle, l'opposition se réveille. Alors que le FNDC -qui a été au cœur de la lutte contre le troisième mandat- annonce la relance de ses activités en ayant dans sa gibecière de nouvelles revendications, Cellou Dalein Diallo et ses alliés appellent à la mise en place d'une vaste coalition citoyenne pour la "restauration de l’unité de la nation et défendre la démocratie et l’État de droit".

Pour obtenir l'adhésion des masses populaires, le front anti troisième mandat envisage de surfer sur une fibre très sensible. Il s’agit notamment de la flambée des prix des denrées de première nécessité, le déguerpissement en cours, le chômage endémique des jeunes etc. Le camp de Sanoh annonce que ses prochaines actions se feront en collaboration avec toutes les victimes des abus d’un "État défaillant et déliquescent".

Lire aussi-Ce que Cellou et ses alliés préconisent face au régime d'Alpha Condé…

De leur côté, Cellou Dalein et ses alliés encouragent les victimes des opérations de déguerpissements à s'organiser en associations pour exiger devant les tribunaux la réparation des préjudices qu’ils ont subis. Mieux, ils appellent les citoyens guinéens à refuser la démission collective et à résister à la dictature et à défendre leurs droits et libertés.

Ces appels à peine voilés, à la résistance, appuyés par des menaces assumées, ne seraient pas pris à la légère par le Pouvoir en place. D'autant que les points sur lesquels les opposants veulent désormais surfer s'appuient directement sur la vie du citoyen lambda, extenué par la cherté de la vie et surtout désabusé par le manque de perspectives prometteuses.

Dans ce contexte, "l'opposition n'aura point besoin d'employer assez d'énergie pour gagner des adhésions et dérouler son agenda, bien que beaucoup ont été éprouvés par les deux dernières années de troubles sociopolitiques", analyse un observateur.   

Selon nos informations, l'annonce faite ce jeudi 25 mars de la mise en place d’une mission d’investigation autour des opérations de déguerpissement en cours à Conakry et dans certaines villes de l’intérieur du pays, en vue de leur indemnisation n'était pas anodine. Elle aurait un double objectif.

Lire aussi-Guinée : Vers un rapprochement entre Cellou et le camp de Sano...

"Faire nourrir d'espoir les victimes et contrecarrer les opposants dans leurs nouvelles velléités belliqueuses", confie une généralement bien informée. Et une autre de s'interroger : "Comment comprendre que c'est seulement maintenant que le Président fait cette annonce d'éventuelle indemnisation des victimes alors que l'Etat aurait pu commencer par l'étape des investigations avant de faire des casses ?"

Alors qu'il est acculé dans son fief traditionnel Kankan, où des manifestations sont annoncées la semaine prochaine contre la crise endémique d'eau et de courant, reste à savoir comment Alpha Condé va gérer cette nouvelle donne. Réussira-t-il à casser l'élan de ses opposants ? L'avenir nous le dira.

Africaguinee.com

Créé le Samedi 27 mars 2021 à 3:57