Projet d’Appui à la maitrise du risque infectieux dans les Etablissements de soins en Guinée : Signature d’un protocole d’accord entre le Ministère de la Santé de la République de Guinée et Expertise France

Publireportage
CONAKRY- Le Protocole d’accord portant sur la mise en œuvre du Projet d’Appui à la maitrise du risque infectieux dans les établissements de soins en Guinée (Projet –PCI) a été signé, ce mardi 16 mars 2021 à Conakry.
CONAKRY- Le Protocole d’accord portant sur la mise en œuvre du Projet d’Appui à la maitrise du risque infectieux dans les établissements de soins en Guinée (Projet –PCI) a été signé, ce mardi 16 mars 2021 à Conakry.

CONAKRY- Le Protocole d’accord portant sur la mise en œuvre du Projet d’Appui à la maitrise du risque infectieux dans les établissements de soins en Guinée (Projet –PCI) a été signé, ce mardi 16 mars 2021 à Conakry. La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre guinéen de la Santé et de l’hygiène publique, général Remy Lamah, Jérémie Pellet, directeur Général d’Expertise France et de plusieurs autres personnalités de haut rang.

C’est un projet qui consiste à l’amélioration durable de la qualité et de la sécurité des soins en Guinée sous l’angle de la prévention et du contrôle des infections. Il vise à apporter un appui à la politique du ministère de la Santé autour de trois actions prioritaires : le renforcement de la gouvernance centrale de la Direction nationale des établissements hospitaliers et de l’hygiène sanitaire (DNEHHS), l’appui des services déconcentrés au niveau de trois régions clés par des formations techniques au bénéfice des professionnels de soins. Ainsi qu’au renforcement des capacités du ministère en matière de communication sur la Prévention et le contrôle des infections (PCI).   

« Cet appui qu’Expertise France vient de faire pour la Guinée permettra à nos professionnels de santé d’éviter, désormais, d’être infectés. En plus, à travers le personnel soignant, les patients qui viendront dans les structures sanitaires pour des soins seront également protégés. Je remercie donc l’Ambassade de France en Guinée et Expertise France pour l’appui inconditionnel que la France continue d’apporter aux laborieuses populations de Guinée à travers ce vaste programme de prévention et de contrôle des infections », a déclaré le ministre Médecin Général Remy Lamah avant d’indiquer l’importance de ce projet pour la Guinée.

« A la demande du ministère de la Santé, le gouvernement français a accepté de financer ce projet de renforcement de la PCI en Guinée. Ce projet aura pour objectif de renforcer les bonnes pratiques en matière d’hygiène en facilitant leur mise en œuvre et en confortant une gouvernance multipolaire en faveur de la PCI. Il permettra ainsi de réduire la mortalité évitable liée à la transmission d’infections au quotidien dans les soins courant aussi bien lors des épidémies », a indiqué le Ministre.

Le directeur général d’Expertise France a, quant à lui, exprimé sa satisfaction de pouvoir signer ce protocole d’accord avec les autorités sanitaires guinéennes. « Je suis très heureux que nous puissions signer ce protocole d’entente aujourd’hui. J’espère que cela nous permettra de continuer l’appui que nous menons avec le ministère de la Santé guinéen au service de l’ensemble de la population pour un renforcement durable du système de santé de la République de Guinée », a laissé entendre Jérémie Pellet.

Financé par l’Agence française de développement (AFD) pour un montant de 7 millions d’euros, ce projet, mis en œuvre par Expertise France, vise à renforcer la protection contre les risques d’infections dans les structures de santé.

« C’est un projet qui s’intègre dans une activité d’Expertise France en pleine croissance en Guinée avec d’une vingtaine de projets, beaucoup d’assistances techniques, une cinquantaine de collaborateurs aujourd’hui sur le terrain.  La moitié de notre intervention renvient aux projets santé au bénéfice de la Guinée avec des actions qui visent à renforcer le système de santé sur ses différents aspects. Tels que le renforcement de la gouvernance financière, de la mise en œuvre de la couverture santé universelle, de l’autonomisation des femmes, du renforcement des urgences hospitalières, de lutte contre  la résistance aux antimicrobiens, de l’appui à la lutte contre Ebola et la maitrise des risques et du contrôle des infections en milieu hospitalier », a expliqué Jérémie Pellet.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

Créé le Mercredi 24 mars 2021 à 16:00