Citoyen tué à Lansanaya : "C'est une balle perdue…", selon la police

Conakry
Aboubacar Kassé, porte-parole de la police nationale
Aboubacar Kassé, porte-parole de la police nationale

CONAKRY-Le quartier de Lansanaya Barrage était agité dans la matinée de ce lundi 22 mars 2021. Des citoyens ont envahi la rue suite à un cas de mort par balle d’un jeune dudit quartier la nuit dernière. La police qui est pointée du doigt dans cette affaire rejette les accusations. Elle dit avoir été victime d'attaques alors qu'elle était en patrouille.

Selon le porte-parole de la police, qui a été interrogé par Africaguinee.com, c'est une "balle perdue" qui aurait tué le défunt. Il a précisé que trois policiers ont été blessés suite à des tirs venant de l’extérieur. Le contrôleur général Aboubacar Kassé accuse les jeunes du quartier d’avoir voulu s’opposer à l’arrestation d’un présumé bandit, impliqué dans une attaque des boutiques. Voici sa version des faits.

« Il y a eu des attaques à mains armées il y a deux semaines de cela. On est sur les enquêtes. Le commissariat central a interpellé quelqu’un sur lequel, à son domicile, on a trouvé beaucoup d’indices dans sa participation aux attaques mais il refuse de collaborer. On l’a mis à la disposition de la police judiciaire.

Lire aussi-Conakry : Violents affrontements entre jeunes et policiers à Lansanayah...

Mais les jeunes du quartier ont tout fait pour qu’on le libère, les agents de la DPJ n’ont pas obtempéré. C’est eux (les jeunes, ndlr) qui ont vu la patrouille de la police dans la zone et se sont attaqués aux policiers. Il y a les impacts de balles sur le véhicule, tirés de l’extérieur.

Au moment des faits, le chauffeur du véhicule a été atteint. Ce dernier est à l’hôpital au camp Samory. Donc, c’est une balle perdue qui aurait touché la victime. Maintenant, sur les raisons on dit que c’est un élève policier qui manipulait son arme. Mais non, ils ont plutôt été victimes d’attaques de la part de la population.

Donc, il y a un citoyen qui a perdu la vie et trois policiers ont été blessés. Mais selon les premières enquêtes il semblerait que c’est une balle perdue. Mais en provenance d’où ? Ce qui est sûr, la police a été attaquée. Il y a des impacts de balles sur leur véhicule », a déclaré commissaire Kassé, porte-parole de la police nationale.

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664-72-76-28

Créé le Lundi 22 mars 2021 à 17:57