Plainte contre la Guinée à la CEDEAO : Qu'en dit la Défense de l'Etat ?

Guinée
Maître Mory Doumbouya; ministre guinéen de la Justice
Maître Mory Doumbouya; ministre guinéen de la Justice

CONAKRY-Les avocats internationaux des opposants incarcérés à la maison centrale de Conakry ont saisi la Cour de la Justice de la CEDEAO. Leur démarche vise à interpeler cette juridiction supranationale sur la gravité des "violations des droits" de leurs clients, disent-ils.

Maitres Ivan Terel et Patrick Klugman veulent que la Cour ordonne à la République de Guinée la libération immédiate de leurs cinq clients arbitrairement détenus, selon eux, depuis quatre mois.

Comment réagit l'Agence Judiciaire de l'Etat par rapport à cette saisine ? Interrogé par Africaguinee.com, maître Falilou Barry Agent Judiciaire de l'Etat par intérim, a déclaré que la Guinée n'a pas été saisie de cette requête pour l'instant.

Lire aussi-Maitre Ivan Terel avocat de Chérif Bah et cie: " Ce que nous attendons de la Cour de la Cédeao…"

"Nous n'avons pas été saisis de cette question. Les dossiers concernant les personnes (Chérif Bah, Ousmane Gaoual et cie, ndlr) que vous venez de citer, l'Agence Judiciaire de l'Etat n'est pas saisie officiellement. On n'a aucune constitution parce qu'on n'a pas été saisis. Donc, c'est une procédure qui nous échappe", a déclaré M. Barry.

Compte de l’urgence de la situation, indiquent les requérants, ils demandent que la Cour de la CEDEAO statue leur requête dans les meilleurs délais. En plus de la libération de leurs clients, les avocats sollicitent aussi de la Cour qu’elle constate un certain nombre de violations des instruments internationaux par la Guinée et qu’en conséquence, elle ordonne à la République de Guinée de se mettre en conformité.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Samedi 20 mars 2021 à 19:32

TAGS