Quatre morts au Sénégal : la Cédeao appelle Macky Sall à "agir"...

Sénégal
Macky Sall, président du Sénégal
Macky Sall, président du Sénégal

ABUJA-Alors que les violences en cours au Sénégal depuis le mercredi 03 mars, suite à l'arrestation de l'opposant Ousmane Sonko, ont fait quatre morts, la CEDEAO a appelé au calme ce samedi 6 mars 2021.

"La Commission de la CEDEAO suit de près la situation actuelle au Sénégal et condamne les violences qui ont eu lieu dans plusieurs villes du pays qui ont entraîné des morts, des blessures et destructions de biens.

La Commission de la CEDEAO appelle toutes les parties à faire preuve de retenue et à rester calme.

Il invite les autorités à prendre les mesures nécessaires pour apaiser les tensions et garantir la liberté de manifester pacifiquement, conformément aux lois en vigueur", lit-on dans un communiqué de la commission de la CEDEAO, fait à Abuja, ce 6 mars 2021.

Lire aussi-Violences au Sénégal : Au moins un mort, des médias fermés, d'autres attaqués

Le Sénégal est en ébullition depuis quatre jours. L'arrestation de l'opposant Ousmane Sonko, accusé de viol et de menace de mort, a été la goutte de trop. Placé en garde à vue pour trouble à l'ordre public et participation à une manifestation interdite, le leader du Pastef est attendu devant le juge lundi 08 mars.

Son interpellation a plongé le pays dans des scènes de violences d'une ampleur inédite. Quatre personnes ont péri dans ces heurts.

Des scènes de guérilla urbaine, de pillages, ont été enregistrées dans plusieurs quartiers de la capitale Sénégalaise. Des actes similaires ont aussi secoué plusieurs villes du pays, notamment en Casamance.

Dans une intervention médiatisée, le ministre de l'intérieur a assimilé ces troubles à des actes terroristes, promettant que tous les auteurs répondre devant la loi. Une sortie très critiquée.  Certains Sénégalais appellent vivement à l'intervention de Macky Sall pour calmer les tensions.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Samedi 06 mars 2021 à 16:37

TAGS