Dr Manizé Kolié : "Pourquoi les pharmaciens veulent aller en grève…"

Guinée
Dr Manizé Kolié
Dr Manizé Kolié

CONAKRY-Dans une note qu'il a adressée aux autorités de la santé, le syndicat des Pharmaciens de Guinée a annoncé son intention de déclencher une grève dans le secteur de la pharmacie. Le préavis de grève fait suite à la revue des textes législatifs en particulier, la loi L/024/AN du 20 juin 2018, relative aux médicaments, produits de santé, et à l’exercice de la Profession de pharmacien, en son article 36 référent la convention Européenne internationale MÉDICRIME.

 « Cette profession est sur le point de tomber définitivement sous le contrôle des commerçants, et des lobbyings très puissants » dénonce le secrétaire général du syndicat des pharmaciens professionnels de Guinée, interrogé par Africaguinee.com.  

 Selon Dr Manizé Kolié, les organisations syndicales ont été reçues en audience le 22 mars 2019 par le chef de l’Etat. A l’issue de cette rencontre, trois recommandations ont été faites par le président de la République, à savoir : la réduction du nombre des sociétés grossistes, le fonctionnement de la brigade médicrime et l’organisation des états généraux du secteur de la santé. 

« Face au désintérêt total manifeste de l’autorité de tutelle à savoir le ministère de la santé, les pharmaciens ont décidé de déclencher une grève », a-t-il martelé. Il ajoute le 20 janvier 2020, c’est suite à une menace de grève que le ministère de la santé a procédé à l'inauguration du siège de la brigade médicrime qui, d’après ses dires, ne joue pas son rôle dans la lutte contre la vente ‘’illicite’’ des médicaments.

Lire aussi-Dr. Manizé Kolié parle de leur grève : "Ce qui fâche les pharmaciens..."

Les pharmaciens dénoncent aussi la violation de l’Arrêté d’application A/2019/047/MS/CAB, du 15 janvier 2019, du ministre de la santé, fixant les attributions, la composition, l’organisation, et le fonctionnement de la Brigade de répression Médicrime, la crise existentielle profonde qui menace le monopole, l’emploi, et la qualité des services des professionnels de la Pharmacie en Guinée.

C’est la loi L/024/AN du 20 juin 2018 qui stipule que la profession de vente des médicaments est essentiellement réservée aux professionnels du secteur de la pharmacie. "Ce n’est une profession à l’apanage des non-professionnels", tranche un pharmacien.

« Nous voulons aller à la grève pour récupérer le monopôle de la vente qui a tendance à tomber dans les mains des commerçants et des lobbyings ‘’très puissants’’. C’est le lundi passé que nous avons déposé le préavis de grève et nous attendons dans une ou deux semaines. Une assemblée générale sera organisée pour connaitre la date effective de l’avis de grève » a indiqué Dr Manizé Kolié, pharmacien et secrétaire général du syndicat des pharmaciens et officines privés de Guinée.

A suivre…

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 664 72 76 28  

Créé le Jeudi 11 Février 2021 à 8:54