Conakry-Des conservateurs de la nature protestent : "On en a marre…"

Guinée
Des conservateurs de la nature réunis à la direction nationale des eaux et forêts
Des conservateurs de la nature réunis à la direction nationale des eaux et forêts

CONAKRY-Des agents du corps des conservateurs de la nature ont manifesté leur mécontentement ce mardi 9 février 2021, à la Direction nationale des eaux et forêts. Réunis en groupe, ces agents ont sillonné les bureaux de leur hiérarchie notamment celui du directeur national des eaux et forêts et celui du directeur général pour exprimer leur ras-le-bol face au traitement qui leur est infligé.

De 2013 à 2021 on n'a pas de situation. Le professeur Alpha Condé a eu confiance à ce corps, c'est grâce à lui que nous sommes devenus militaires de la nature. Le président aime ce corps mais il a confié la tâche à des personnes qui ne veulent pas nous voir et qui s'enrichissent sur nos dos (…). Ils s'en foutent de nous.  Aujourd'hui, nous protestons contre le non avancement en grade de notre corps. Ça fait 8 ans, la gendarmerie, la police et l'armée ont eu des avancements en grade sauf nous. Pourquoi ? Nous ne sommes pas de la sécurité ou encore des guinéens ? On n'a pas ravitaillements » dénonce un agent manifestant.

En plus de ces griefs, le porte-parole de ces agents protecteurs de la nature précise que leur principale revendication est liée à la décision du ministre Oyé Guilavogui de confier la protection de la nature à la gendarmerie environnementale.

“ La revendication des agents porte essentiellement sur la dernière sortie du ministre de l'environnent Oyé Guilavogui.  Les jeunes sont venus exprimer leurs mécontentements quant à la suite donnée aux attributions du corps des conservateurs de la nature, au profit de la gendarmerie environnementale. On a des attributions et nous voulons qu'elles soient respectées. S'il y a eu mobilisation ici, c'est pour demander leur départ. Tout seul, on peut faire ce travail, nous faisons plus de résultats qu'eux mais cela n'apparaît nulle part si ce n'est dans le rapport du ministère de l'environnement. Dans ce rapport, il n'y a que le travail que nous agents avons fait et ces gendarmes sont là pour spolier notre travail et ils sont là pour leur profit. Nous sommes fatigués de cela. 

Nous avons plus de trois promotions à notre actif. Les deux autres qui ont été formées n'ont pas bénéficié de nomination aux grades et la première promotion est là depuis près de 7 ans maintenant. Chacun porte le même grade pendant que chez les autres corps, il y a eu plus 3, 4 jusqu'à 5 voire 6 avancements en grade. Des agents avec lesquels ces jeunes ont commencé, sont désormais au sommet et ils se retrouvent obligés de serrer le garde à vous pour ces gens-là. 

À un moment donné aussi, on nous a promis que notre ravitaillement sera régularisé. On a pris ça une fois, et puis il n'y a rien eu par la suite. La dernière fois on nous a dit que notre liste a été déposée dans l'optique de nous régulariser. Mais on nous apprend encore que ce projet est perdu. C'est pour cette raison que nous jeunes soldats exprimons notre inquiétude.

Si on doit confier notre responsabilité à la gendarmerie, qu'on le sache et que désormais, ils décident de nous orienter vers un autre domaine.  Et si nous devons faire notre tâche, qu'on nous donne la latitude de le faire sans que cela ne soit mélangé à autre chose», déclare le porte-parole des agents frondeurs. 

Interrogés, le Directeur national des eaux et forêts ainsi que le Directeur Général ont exhorté ces jeunes grognards à poursuivre leur mission, la protection de la nature. Ils promettent de s'impliquer pour plaider leur cause.

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664 72 76 28

Créé le Mardi 09 Février 2021 à 16:57

TAGS