Mamou: Fin de cavale pour "imam", un des cerveaux présumés des coupeurs de route

Moyenne Guinée
Des présumés coupeurs de route arrêtés à Mamou
Des présumés coupeurs de route arrêtés à Mamou

CONAKRY-Un des cerveaux présumés des coupeurs de route qui opèrent sur la Nationale numéro 1 Mamou-Kindia, a été mis aux arrêts avec certains de ses complices. Ce sont les services de sécurité de Mamou qui ont réussi le coup de filet, ce vendredi 05 février 21. Ce samedi 6 février 2021, ils ont été présentés au parquet de Mamou.

Les services de sécurité de Mamou qui ont lancé une opération d'envergure depuis quelques jours, ont mis le grappin sur trois nouveaux présumés coupeurs de route dans la nuit du vendredi à samedi 6 Février 2021 à Linsan dans la préfecture de Kindia et Soyah dans la préfecture de Mamou. Ils sont soupçonnés d'être des complices des membres du premier groupe arrêté il y a une semaine à Petel, dans la commune urbaine de Mamou.

Lire aussi-Insécurité routière : trois présumés coupeurs de route arrêtés à Mamou…

Selon le lieutenant-colonel Bakary Camara, c'est la deuxième opération d'envergure opérée par la synergie d'action menée par les forces de défense et de sécurité qui a permis ces arrestations.

"C'est la deuxième opération à travers une synergie d'actions menées par les forces de défense et de sécurité de la région administrative de Mamou appuyées par la Bac 16. Ils ont réussi à arrêter encore 3 présumés coupeurs de route. L'escadron mobile numéro 12 a réussi à arrêter Hamidou Diallo alias imam", a déclaré l'officier qui appelle la population à collaborer avec les services de sécurité pour mettre hors d'état de nuire tous les malfrats qui perturbent la quiétude des citoyens.

"Sans la collaboration de la population, on ne pourra pas arrêter les malfrats. On demande leur collaboration", a ajouté cet officier de la gendarmerie.

Les accusés Hamidou Diallo, Mamadou Aliou Barry et Oumar Barry ont tous nié les faits qui leur sont reprochés. Ils ont été arrêtés avec des motos dont une Appache qui est tout le temps dénoncée par des victimes des attaques perpétrées ces derniers temps dans la ville de Mamou.

A suivre…           

Depuis Mamou, Habib Samaké

Pour Africguinee.com

Créé le Samedi 06 Février 2021 à 16:47

TAGS