Guinée : Foniké Mengue porte plainte contre un magistrat...

Guinée
Fonike Mengue
Fonike Mengue

CONAKRY-Condamné à 11 mois de prison ferme le 28 janvier 2021, le responsable à la mobilisation du FNDC vient de porter plainte pour « faute professionnelle » contre le substitut du procureur du tribunal Mafanco, Alseny Bah.   

Dans la plainte consultée par Africaguinee, l’activiste explique qu’après le verdict l’ayant condamné à 11 mois de prison ferme par le TPI de Mafanco, tout allait bien entre lui et les gardes pénitentiaires qui l’escortaient jusqu’au moment où il a voulu dire «au revoir » au public venu le « soutenir ».

C’est ainsi, précise la plainte, « Monsieur Alsény Bah, substitut du procureur est brusquement sorti de son bureau pour ordonner qu'on m'embarque de force dans le véhicule pour la Maison centrale de Conakry. Ainsi dit ainsi fait. Or, il n'est pas le seul substitut de ce Tribunal. C'est ainsi que plusieurs agents pénitentiaires qui étaient du cortège, m'ont sérieusement roué de coups avant de me jeter violemment dans leur véhicule pour la Maison Centrale, où, je suis arrivé avec une perte de connaissance. Certes, je suis un prisonnier en détention, mais j'ai mes droits, qui doivent être respectés et sauvegardés par tous, surtout, par les magistrats qui gèrent mon dossier. Conséquemment, je ne dois pas être soumis à un traitement inhumain et dégradant ordonné par un Magistrat », se plaint -il.

L’activiste ajoute que son « écouteur radio (et sa) montre bracelet ont été saccagés » et accuse les agents d’avoir « frauduleusement soustrait un montant de 700.000 FG de (sa) poche ».

« Au lieu d'assurer ma sécurité, ce Procureur a préféré me livrer à une bande d'analphabètes qui m'a passé à tabac. Ce Magistrat qui est notoirement reconnu pour son zèle dans ce genre de dossier a agi avec ses complices en toute connaissance de cause. A-t-il reçu instruction de me tuer ou me faire tuer ? En tout cas ce jour-là, c'est Dieu qui m'a sauvé des mains de Monsieur Alsény Bah et de sa bande d'agents », dénonce l’activiste qui estime que de tels « agissements méritent poursuite judiciaire, et ce, même si magistrat jouit du privilège de juridiction.

« Ainsi, en sa qualité de magistrat, je ne peux porter plainte contre lui que devant le Parquet Général de Conakry qui a l'obligation légale de le faire citer devant la Cour d'appel de Conakry pour qu'il réponde de ses agissements répréhensibles », souhaite Foniké Mengue.

Nous y reviendrons !

 

Abdoul Malick Diallo

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 669 91 93 06

Créé le Lundi 01 Février 2021 à 23:54